« En tout ! » au cœur du drame palestinien

A l’occasion de la sortie du livre de Daniel Soil, auteur prolifique, ayant déjà publié pas moins de quatre romans, www.leconomistemaghrebin.com a eu le plaisir de rencontrer l’auteur du roman « En tout ! ». Interview :

www.leconomistemaghrebin.com : Roman, témoignage, autobiographie… Dans quel genre placez-vous votre livre ?

Daniel Soil : C’est un roman. Comme écrivain, je me donne le droit d’imaginer, d’inventer, mais cette œuvre est en partie autobiographique : Jean, le narrateur, est un jeune enseignant qui découvre son métier. Il se fait que j’étais jeune professeur à Bruxelles dans les années 70.

Le départ de ce roman est mon vécu : la difficulté des jeunes enseignants à découvrir le métier. Dès le premier jour, ils sont seuls devant une classe. Ils sont seuls pour se débrouiller avec les arcanes de la pédagogie.

Il s’agit d’un roman car, au départ de cette expérience, je donne libre cours à mon imagination, je crée des rencontres, je mets en place des expériences nouvelles… et il y a la découverte de l’amour.

A travers Jean, mon alter ego, j’acquiers un regard extérieur. Au fil du bonheur de l’écriture, on est amené à acheminer un personnage dans telle ou telle direction… Et puis, avec l’âge, j’ai appris à prendre une certaine distance. J’ai appris à être libre… peut-être !

Concernant le conflit millénaire qui a opposé deux peuples qui revendiquent la même terre, vous sentez-vous dans une position de neutralité ?

Neutre ? Je préfère parler du parcours de Jean. Au départ, il est en sympathie vis-à-vis de l’aventure israélienne, le Kibboutz, une expérience exaltante et progressiste, à l’époque.

Peu à peu, et en dépit de l’amour qu’il porte à Anna, sioniste convaincue et engagée, la rencontre avec l’un de ses élèves, Noureddine, lui fait comprendre qu’il y a quelque chose de pourri au royaume du Danemark : l’expulsion du peuple palestinien de sa propre terre. Un drame et une injustice !

Y a-t-il un espoir ?

Oui, il y a une lueur d’espoir dans ce tunnel sans fin. Dans le noir le plus absolu, peut jaillir un espoir. Dans le roman « En tout ! », des pistes sont lancées à travers le regard de Jean qui évolue progressivement vers une solidarité sans faille avec le peuple palestinien. En Europe, des franges importantes de jeunes ont une meilleure compréhension du drame palestinien. Cela peut aider à faire bouger les choses. Du moins, espérons-le.

« En tout ! » de Daniel Soil, éditions M.E.O, 102p

Soil L'Economiste Maghrébin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here