Algérie – Election présidentielle : 23 millions d’électeurs aux urnes

Près de 23 millions d’électeurs algériens se rendront ce jeudi 17 avril aux urnes pour élire le prochain président de la République démocratique populaire d’Algérie.

Voici le curriculum vitae des six candidats en lice pour briguer la fonction suprême à la tête de l’Etat algérien :

Agérie Boutéflika L'Economiste Maghrébin.jpegAbdelaziz Bouteflika

Âgé de 77 ans, Abdelaziz  Bouteflika avait rejoint l’Armée de libération nationale (ALN) en 1956.

A l’indépendance de l’Algérie, il est nommé ministre de la Jeunesse, des sports et du tourisme. A l’âge de 25 ans, il est le plus jeune ministre des Affaires étrangères du monde.

Bouteflika connait la consécration internationale quand il est élu, à l’unanimité, président de la 29ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies en 1974.

Abdelaziz Bouteflika fût le président de l’Algérie une première fois en tant que candidat indépendant, en avril 1999, et successivement en 2004 et 2009.

Le  président sortant se présente pour un quatrième mandat à la présidentielle.

Algérie Benflis L'Economiste MaghrébinAli Benflis

Ancien chef du gouvernement, Ali Benflis est magistrat de formation. Il et a été procureur de la République, procureur général avant d’être nommé ministre de la Justice dans le gouvernement de Kasdi Merbah.

Elu député du parti du FLN, il est désigné par ses pairs en 1997 membre de la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée populaire nationale (APN).

Deux ans après, Ali Benflis gère la campagne électorale d’Abdelaziz Bouteflika et est nommé directeur de cabinet de la présidence de la République, par la suite.

Il a été nommé chef du gouvernement en 2000.

Algérie Hannoune L'Economiste MaghrébinLouisa Hanoune

La secrétaire générale du Parti des travailleurs, Louisa Hanoune est une des fondatrices et présidente de l’Association pour l’égalité devant la loi entre les femmes et les hommes en 1989.

Elle est aussi membre de la commission Femmes travailleuses et de la commission Afrique de l’Entente internationale des travailleurs.

Louisa Hanoune a déjà présenté sa candidature aux présidentielles en 1991, mais son dossier avait été rejeté par le Conseil constitutionnel. Elle s’est représentée aux deux élections présidentielles suivantes, en 2004 puis en 2009.

Algérie Belaid L'Economiste MaghrébinAbdelaziz Belaïd

Abdelaziz Belaïd, le plus jeune des six candidats, a entamé sa carrière militante en rejoignant dès l’âge de sept ans les rangs des scouts musulmans pour en devenir un cadre national.

Il est titulaire d’un doctorat en médecine et d’une licence en droit et a commencé sa carrière politique dans le parti du Front de libération nationale (FLN) à l’âge de 23 ans.

Il est par la suite élu député à l’Assemblée nationale populaire (APN) pour deux mandatures (1997-2002 et 2002-2007).

Algérie Touati L'Economiste MaghrébinMoussa Touati

Moussa Touati, président du Front national algérien (FNA), a occupé plusieurs postes au sein des Douanes nationales, au ministère de l’Habitat et à la Société nationale de recherches et d’exploitation minières.

Algérie Rebaïne L'Economiste MaghrébinAli Fawzi Rebaïne

Ali Fawzi Rebaïne est membre fondateur de la première Ligue des droits de l’Homme en juin 1985, puis membre fondateur du Comité national contre la torture en octobre 1988.

Laisser un commentaire