Pétrole : 70 dollars le baril en 2017

Lors de la troisième rencontre annuelle du cabinet d’analyses financières AlphaMena, Alexandre Andlauer, expert à la société d’analyse financière AlphaValue, a annoncé que d’ici 2017, le prix du pétrole pourrait baisser pour atteindre 70 dollars/ baril, et ce, à cause du choc technologique enregistré dans l’exploitation du gaz de schiste aux Etats-Unis, qui est, selon ses dires, un phénomène très puissant.

Le choc technologique a permis d’extraire un gaz à très bas coût. La production du gaz de schiste contribue aujourd’hui à hauteur de  25% à la production de gaz naturel aux USA, alors qu’elle était quasi nulle il y a quelques années.

Principalement utilisé pour générer  l’électricité, les cours du charbon ont fortement chuté du fait de la concurrence du gaz à prix très compétitif aux Etats Unis.

Pour la première fois il y a deux ans, le gaz a contribué autant que le charbon à la génération d’électricité aux USA, à hauteur de 32%, alors que le charbon contribuait historiquement autour de 50%.

Les exportations du charbon ont, également, augmenté. Près de 50% des exportations américaines de charbon vont vers l’Europe, un quart vers l’Asie, un quart vers le reste du monde.

Alexandre Andlauer
Alexandre Andlauer

De ce fait, ce phénomène du gaz de schiste sera, selon M. Andlauer, le catalyseur de la baisse des prix du gaz, grâce à la courroie de transmission charbon et de la cassure des contrats indexés sur le pétrole.

L’étude d’AlphaValue  conclut que le prix du baril pourrait baisser à 70 dollars en 2017, car le gaz sera en concurrence, à moyen terme, avec le pétrole dans l’industrie européenne, qui utilise 22% de pétrole et 30% de gaz.

2 Commentaires

  1. Magique !

    70$ le baril en 2017 ! Le rêve absolu de tous homme politique mais une totale aberration scientifique.

    On voit tout de suite que l’économiste Andlouer reste économiste et ne connait absolument rien de l’industrie pétrolière dont il fait l’analyse (?), ni ne connait comment fonctionne la fracturation hydraulique :

    Un puits de schiste à une durée de vie moyenne de 2 ans. Il produit beaucoup dès son forage, puis très vite la production diminue.
    Il faut sans cesse percer de nouveaux puits pour compenser la baisse de la production des anciens.
    Un gros investissement pour les pétroliers (justifié par un prix du baril élevé), mais avant tout un moyen obligé pour tenter d’augmenter la production du monde entier (qui stagne).
    Au USA, la production de gaz et pétrole de schiste commence déjà à décliner malgré le forage de nouveaux puits.
    http://petrole.blog.lemonde.fr/2013/10/01/gaz-de-schiste-premiers-declins-aux-etats-unis/

    Après avoir pillé le Venezuela, le laissant ruiné, on s’attaque le plus vite possible au schiste de Russie, d’Argentine, d’Angleterre, d’Europe de l’Est et même d’Ibiza.

    Inévitablement la production mondiale déclinera, faisant du même coup s’envoler les prix. Alors d’ici à revoir un baril à 70$…

    Merci pour le sourire en tout cas !

    Alexandre Andlauer
    M. Andlauer
    M. Andlauer

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here