GFI: flux financiers illicites en hausse dans la région MENA

GFI (Global Financial Integrity), l’ONG américaine, a publié dans un nouveau rapport les chiffres relatifs à la fuite illégale de capitaux dans les pays en développement, qui aurait atteint 946,7 milliards de dollars en 2011. Ce montant est en hausse de 13,7 % par rapport à 2010 et de 250 % par rapport à 2002 !

Entre 2002 et 2011, l’étude de GFI estime que les pays en développement ont perdu un total de 5900 milliards de dollars : sociétés écran anonymes, paradis fiscaux et blanchiment d’argent ont drainé presque 1000 milliards de dollars des pays les plus pauvres du monde en 2011.

Global financial integrity - L'Economiste Maghrébin

Selon le rapport de GFI, l’Afrique subsaharienne est la région qui souffre le plus de la fuite de capitaux, en termes de rapport au PIB.

Les flux illicites ont représenté 5,7 % du PIB de la région en 2011. Entre 2002 et 2011, la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) a enregistré la plus grande croissance des flux financiers illicites (31,5 % en moyenne par an), suivi de l’Afrique subsaharienne avec 19,8 % en moyenne par an.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here