Soroubat et le marché africain

Soroubat, fort de ses bureaux d’études, de son activité intégrée et de ses 3500 travailleurs, vient de réaliser un marché de 95 millions de dinars, en l’occurrence l’autoroute reliant Yamoussoukro (capitale politique) à  Abidjan (capitale économique) de la Côte d’Ivoire, rappelle Noureddine Hachicha, président-fondateur de Soroubat (Société tunisienne de routes et de bâtiments).

Soroubat, ajoute-t-il, exploite actuellement des carrières en Côte d’Ivoire, en plus d’autres projets autoroutiers et routiers au Burkina Faso, au Bénin, au Togo et au Tchad, relevant que le groupe dispose actuellement de 250 cadres tunisiens en Afrique.

Noureddine Hachicha a d’autre part lancé un vibrant appel au Gouvernement tunisien, aux banques et aux hommes d’affaires tunisiens, les incitant à mettre au point une stratégie agressive pour conquérir le marché africain et s’y implanter durablement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here