Fusion entre l’Alliance démocratique et Courant démocrate

FUSION

Désormais c’est officiel, le secrétaire général du Courant démocrate Ghazi Chaouachi et le secrétaire général de l’Alliance démocratique  Mohamed Hamdi, ont signé le protocole de fusion entre les deux partis, le 15 octobre.

La nouvelle a été annoncée ce matin, lors d’une conférence de presse, tenue conjointement entre les deux partis, aujourd’hui 16 octobre. Dans une déclaration accordé à leconomistemaghrebin.com, Ghazi Chaouachi présente les origines et les raisons de cette initiative.  

Pour lui, depuis mars 2014, l’alliance de l’opposition était une nécessité afin de créer un certain équilibre au paysage politique « Malheureusement en mars 2014, la famille socio-démocrates n’était pas unie et  à cause de cet éparpillement, l’opposition n’a pas gagné assez de sièges et la majorité des siège ont fini d’être obtenu par Nidaa Tounes et mouvement Ennahdha » regrette-t-il.

Notre interlocuteur a fait savoir que le Courant démocrate avait tenté de fusionner avec l’Alliance démocratique et Ettakatol mais la tentative n’a pas réussi vu l’échec des négociations entre les trois partis. Depuis deux mois, les négociations ont repris avec l’Alliance démocratique et la fusion a réussi «  surtout que les deux partis partagent les mêmes valeurs  et on aimerait bien que cette fusion inciterait les autres partis socio-démocrates à nous rejoindre  surtout que la famille socio-démocrate a besoin de s’unir » espère-t-il.

Et de conclure que la famille socio-démocrate doit agir à un moment où la Constitution est violée chaque jour, les instances constitutionnelles ne sont pas opérationnelles  et la performance économique du gouvernement est très faible.

 

Par

Publié le 16/10/2017 à 11:15

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin