Foued Lakhoua: « Le CCM, acteur œuvrant à marqueter le site d’affaires tunisien »

Foued Lakhoua

Lors de la conférence de presse de lancement officiel du Conseil des chambres mixtes (CCM), organisée ce matin, son président Foued Lakhoua a annoncé que l’initiative de créer ce conseil indépendant répond à la fois à une demande et une exigence.

Dans ce sens, il a affirmé que la demande a été exprimée par un certain nombre de chambres mixtes, dont les membres sont essentiellement des chefs d’entreprise qui ont fait des investissements en Tunisie  et entendent développer leurs activités. Leur démarche est, selon ses dires, d’unir leurs forces en vue de rendre cet objectif, dans le contexte actuel que connaît la Tunisie, réalisable et possible.

Pour l’exigence, M. Lakhoua a précisé qu’elle dicte l’impératif de coordonner  les activités des chambres, de servir d’interface utile et efficace entre le monde des affaires et les pouvoirs publics, de se prévaloir en tant qu’interlocuteur écouté et une force de proposition en amont et en aval lors de la promulgation de textes à caractère économique.

Par ailleurs, Foued Lakhoua a fait savoir qu’aujourd’hui, il est possible de franchir un nouveau cap dans l’action des chambres, en joignant leurs efforts et en entreprenant des actions coordonnées, afin que le potentiel que représente les entreprises étrangères et mixtes, en termes d’investissement, d’exportation, de transfert de technologie et d’emploi, soit non seulement préservé mais aussi renforcé.

Le président du  CMM a indiqué que  le comité du conseil comprend 14 chambres mixtes, dont le nombre d’entreprises étrangères représentées est de l’ordre de 3242, soit 95% des entreprises étrangères installées en Tunisie, générant plus de 360 mille emplois.

Deux grands objectifs guideront l’action du CCM. Il s’agit, d’après ses propos, de se prévaloir en tant que porte-voix des entreprises étrangères, mixtes et tunisiennes, une interface qui intervient pour protéger leurs intérêts et d’un acteur qui œuvre à marqueter le site d’affaires tunisien, notamment pour les nouveaux investissements directs étrangers (IDE).

En guise de conclusion, Foued Lakhoua n’a pas manqué de souligner que le CCM entend prochainement engager des actions en collaboration notamment avec l’Association professionnelle tunisienne  et des établissements financiers (APBTEF) sur la nouvelle loi des changes et d’autres partenaires sur le sujet de l’Open Sky.

Sachant qu’avant le lancement officiel de cette structure, les chambres mixtes ont présenté un document commun synthétisant leurs attentes et leurs demandes les plus urgentes pour l’élaboration du projet de loi des finances 2018.

Par

Publié le 19/09/2017 à 11:58

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin