« Diplomatie économique : réalité et perspectives »

Diplomatie

«Diplomatie économique : réalité et perspectives», tel est le thème d’un séminaire organisé par la Conect international et le ministère des Affaires étrangères, qui se tiendra le 14 septembre à Tunis.   
Chokri Mamoghli, universitaire et ancien conseiller au cabinet du Premier ministre animera le panel «La diplomatie économique : quelle stratégie pour la Tunisie?», qui s’intéressera à l’Europe, avec Tahar Sioud, Président de l’Association tunisienne des anciens ambassadeurs et consuls généraux et Zoubeir Chaieb, Président du Conseil d’Affaires Tuniso-Hongrois.
Mme Afifa Mallah, ancien Ambassadeur de Tunisie à Amman, interviendra sur le potentiel de coopération et des marchés du Moyen-Orient, notamment la Jordanie, qui représente une porte d’entrée pour toute la région, en particulier les marchés irakien et syrien.
Karim Aouij, Vice-Président de Conect International chargé des pays de l’Afrique Subsaharienne, partagera son expérience et interviendra essentiellement sur le potentiel des marchés de l’Afrique subsaharienne, tout en mettant l’accent sur les vrais besoins de la PME tunisienne en matière d’appui et d’accompagnement, en se basant sur une diplomatie économique opérationnelle.
 
Le séminaire sera axé sur une première partie, une sorte de benchmark, pour capitaliser sur les expériences réussies dans le monde en termes de diplomatie économique.
La seconde partie aura pour objectif d’initier une réflexion nationale sur la stratégie/vision en diplomatie économique à déployer en Tunisie, tout en mobilisant toutes les parties prenantes.
Lors de ce séminaire, les participants et les panélistes tenteront d’identifier les pistes d’élaboration d’un plan d’action à court et moyen terme et de définir les actions à entreprendre et à suivre dans l’immédiat.
 
Cet évènement sera aussi l’occasion de présenter l’expérience hongroise, une expérience très réussie en matière de diplomatie économique, ainsi que l’expérience du groupe SOROUBAT en Afrique (diplomatie économique : besoins et vision du côté secteur privé).
Khemaies Jhinaoui, ministre des Affaires étrangères, prononcera le discours de clôture de ce séminaire qui marquera la présence d’une délégation tchèque qui partagera son expérience en matière de diplomatie économique, notamment avec sa politique de voisinage avec l’Allemagne. A noter que ces deux pays (Tchéquie et Allemagne) s’intéressent beaucoup à la Tunisie en cette période, comme partenaire privilégié pour accéder à l’ensemble au marché africain.
 
Présente en Tunisie sur invitation de la Conect international, la délégation tchèque échangera davantage avec les différentes parties prenantes tunisiennes sur d’éventuelles collaborations au niveau des secteurs privé et public.
 
L’économie tchèque se porte bien avec une croissance à 4,5% au premier semestre 2017. En République tchèque il manque surtout de la main d’œuvre. Ainsi il existe un intérêt commun pour le transfert de la production de la Tchéquie vers la Tunisie. Le volume du commerce extérieur entre la Tunisie et la Tchéquie s’élève à 650 M DT en faveur de la Tunisie (400 M DT).
 

Par

Publié le 13/09/2017 à 10:55

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin