Les médecins libéraux pointent du doigt la loi de finances 2023

médecins libéraux - L'Economiste Maghrébin
©Max PPP

La Chambre syndicale nationale des entreprises de soutien aux services de santé relevant de l’UTICA et le syndicat des médecins de libre pratique ont exprimé leur inquiétude quant à l’impact des mesures fiscales de la loi de finances 2023. Retour sur l’avis des médecins libéraux.

Dans un communiqué rendu public aujourd’hui 10 janvier, les deux parties estiment que les nouvelles mesures fiscales peuvent impacté la compétitivité  de la Tunisie. Et ce en tant que destination médicale. Elles se sont référées aux expériences d’autres pays. Ainsi, la position des médecins libéraux est claire.

Par ailleurs, les deux structures syndicales ont recommandé d’accélérer la publication des textes réglementant les sociétés actives dans le secteur du tourisme médical. Ainsi que les textes relatifs à la digitalisation et la télémédecine.

Article précédentChatGPT, la combinaison idéale d’approfondir ses talents d’orateur à l’humain
Article suivantUn nouveau fonds de 5 millions de dollars au profit des facultés de médecine en Tunisie au cours de la prochaine décennie
Avatar photo
De formation littéraire, Hamza Marzouk travaille à l’Économiste Maghrébin depuis 2011. Il suit de près les mouvements sociaux, sous toutes leurs formes depuis 2011.Les droits socioéconomiques sont son domaine de prédilection. De même, il s'intéresse au monde de la culture et de l'art plus particulièrement : entrepreneuriat culturel et le cinéma tunisien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here