Tunisie-Afrique: Création de 4 consortiums sectoriels de femmes entrepreneurs pour conquérir le COMESA

Quatre consortiums sectoriels regroupant environ 100 entreprises ont été créés dans l’objectif de faciliter l’accès des entreprises tunisiennes dirigées par des femmes, au Marché commun de l’Afrique orientale et australe, dit “COMESA”, a annoncé, jeudi, la ministre du Commerce et du Développement des Exportations, Fadhila Rebhi.

Ces consortiums d’entreprises opérant dans les secteurs de l’artisanat et cosmétiques, les services et les technologies de l’information et de la communication, œuvreront à promouvoir les produits tunisiens en Afrique, à accroître les échanges commerciaux entre la Tunisie et les pays africains et partant à réaliser une véritable intégration régionale, a affirmé la ministre, à l’ouverture à Tunis, de la Conférence internationale “COMESA Tunisia Women in Business Days”.

“Les échanges commerciaux de la Tunisie avec les pays africains ont augmenté de plus de 47%, au cours des trois dernières années et avec les pays membres du COMESA, de 45%, grâce essentiellement, à la progression des échanges de produits agroalimentaires”.
L’adhésion de la Tunisie au “COMESA” a permis, selon Rebhi, à plusieurs entreprises off-shore d’accéder à des marchés qui étaient difficiles d’accès auparavant, dont Madagascar, Kenya et Djibouti.

” Le gouvernement tunisien ambitionne, à travers cette adhésion, à faire de l’Afrique y compris l’Afrique du nord, le deuxième partenaire commercial de la Tunisie à l’horizon 2030″, a t-elle déclaré.

Un décret-loi sera bientôt publié au Journal officiel de la République Tunisienne (JORT) concernant la prise en charge par l’Etat de 50% de la garantie des exportations vers l’Afrique. L’objectif étant, selon Rebhi, de développer la coopération avec le reste des pays du continent africain.

“La situation économique et la réalité géopolitique dans le monde actuel, exige de la Tunisie et des femmes entrepreneurs en particulier, de déployer un surcroît d’efforts pour développer une coopération “gagnant-gagnant” avec les pays africains et valoriser les produits locaux, notamment, agricoles”.

Intervenant à cette conférence, la Présidente de la Chambre Nationale des Femmes Chefs d’Entreprises (CNFCE), Leila Belkhiria Jaber, a indiqué que les quatre consortiums créés, ont bénéficié de cycles de formation de la part de l’Agence allemande de coopération internationale (GIZ), pour initier les femmes entrepreneurs aux spécificités des marchés africains.

“L’UTICA a signé un accord de partenariat, à l’ouverture de la conférence, avec le Conseil d’Affaires du COMESA (une structure représentant le secteur privé au sein du COMESA), pour renforcer l’accès des entreprises tunisiennes aux marchés africains et aplanir les difficultés entravant la réalisation d’investissements.

La signature de cet accord avec le Conseil d’affaires du COMESA, qui regroupe 21 pays africains, va faciliter, d’après la responsable, la mobilité et le transport qui constituent les premières entraves au développement des échanges commerciaux entre la Tunisie et l’Afrique. L’accord permettra aussi d’exonérer les entreprises exportatrices vers ces marchés des taxes douanières.

Le marché du COMESA réunit 583 millions d’habitants, avec un Produit Intérieur Brut (PIB) estimé à 805 milliards de dollars. Il y a lieu de rappeler que la conférence internationale “COMESA Tunisia Women in Business Days” est organisée, les 29 et 30 septembre 2022, par la Chambre Nationale des Femmes Chefs d’Entreprises (CNFCE) en partenariat avec le ministère du Commerce, la GIZ et “Tunisia Export” du CEPEX.

                                                                                                                         Avec TAP

Article précédentLancement de la dixième édition du challenge boursier en ligne « myinvestia »
Article suivantLa BVMT clôture la séance du jeudi 29 septembre 2022 dans le vert

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here