Système de compensation : les réserves de l’UGTT

ugtt

La  grève générale prévue par l’Union générale tunisienne du travail (UGTT)  à la fonction publique demeure maintenue. C’est ce qu’affirme le secrétaire générale de la centrale syndicale Noureddine Taboubi.

Noureddine Taboubi s’exprimait en marge de la cérémonie de remise de diplômes de fin de formation syndicale au siège de la section régionale de l’UGTT à Sfax aujourd’hui 4 août. Il affirme que l’UGTT décrétera la grève, dont la date n’a pas encore été fixée pour le moment, si elle subi des pressions. Dans le même contexte, Taboubi pointe du doigt la possibilité d’une explosion sociale.

Pour lui, ce que demande l’UGTT n’est pas des augmentations salariales mais la préservation du pouvoir d’achat des Tunisiens dans un contexte socio-économique critique.  Par ailleurs, il estime, contrairement à plusieurs économistes et observateurs, que la masse salariale en Tunisie est parmi les plus basses.

Revenant sur le sujet du FMI, il affirme que l’UGTT ne s’est jamais opposée au déroulement de ces négociations. Cependant, selon lui, la centrale syndicale a un certain nombre de réserves en ce qui concerne les réformes demandées par le FMI notamment en ce qui concerne la réforme du système de compensation. Pour lui, tous les salariés et toute la classe ouvrière  doivent en bénéficier.  Il souligne «  l’absence de garantie pour une répartition équitable de la subvention ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here