Gouvernement: vers la suppression des autorisations d’investissement, vers la fin de 2022

fmi

Le gouvernement tunisien prévoit de supprimer les autorisations d’investissement, vers la fin de 2022, de présenter des offres intéressantes pour les investisseurs dans des secteurs stratégiques et de développer les systèmes législatif et institutionnel pour le développement des startups.

Selon le document (70 pages) de « Suivi de la mise en œuvre de programme de réformes », rendu public, dans la nuit de vendredi à samedi, par la Présidence du gouvernement, la Tunisie compte mettre à la disposition des investisseurs des avantages supplémentaires pour favoriser la création d’entreprise et l’innovation.

L’Etat projette également de réviser le code des changes, de conclure des pactes de compétitivité sectoriels dans les secteurs du textile, des industries pharmaceutiques et des composants automobiles, d’adopter de nouveaux pactes dans d’autres secteurs et un cadre législatif incitatif pour le développement des services logistiques.

Le gouvernement œuvre également à réviser les cahiers des charges adoptées, à développer la gouvernance des structures de régulation et des commissions d’attribution des autorisations et avantages afin de faciliter l’accès au marché et promouvoir le site tunisien à travers la réalisation des programmes d’investissement dans les secteurs stratégiques.

Il œuvre à mettre en place un processus numérique unifié en faveur des investisseurs et à digitaliser les services liés au guide et à la plateforme numériques de l’investisseur et à les mettre en réseau avec les plateformes concernées.

Le gouvernement a, jusqu’ici, achevé l’élaboration d’une deuxième liste de 25 autorisations supprimées et compléter l’inventaire de 200 cahiers des charges des activités économiques, outre le lancement de la plateforme numérique « accès au marché », depuis le mois de février 2022.

Dans le domaine de l’investissement, le gouvernement a identifié 39 mesures de réforme relatives à l’amélioration de la compétitivité et de l’investissement, à la présentation d’offres intéressantes pour attirer des investissements prometteurs et de délocalisation outre le lancement du guide numérique de l’investisseur, au début de 2022.

Il y a lieu de rappeler que le programme, dont les grandes lignes ont été dévoilées dans le cadre du document « Suivi de la mise en œuvre de programme de réformes », « est le fruit d’un travail de plusieurs experts et plus de 400 cadres de l’administration, lequel travail a été initié depuis novembre dernier, dans le cadre d’une approche participative visant à faire sortir la Tunisie de sa crise économique et financière », avait indiqué la Cheffe du gouvernement, Najla Bouden, au cours de la réunion gouvernementale tenue, vendredi après-midi, à Dar Dhiafa à Carthage.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here