Rachida Ennaifer critique à l’égard des doyens des facultés de droit

Rachida Ennaïfer

L’ancienne conseillère du président de la République Rachida Ennaifer revient, dans un post Facebook, sur le dernier communiqué supposé être rédigé par les doyens des facultés de droit en Tunisie.

En effet, dans ce communiqué, les doyens expriment leur refus catégorique de faire partie de la commission consultative du président de la République Kaïs Saïed. Rachida Ennaifer n’était pas sans remettre en question l’authenticité du document qui ne comporte pas les signatures des doyens. Cependant, elle estime que s’il s’agit d’un document authentique, ce document reflète la rupture entre l’élite et le peuple. Selon elle, l’élite fait partie du peuple qui opte pour un changement et qui refuse tout retour en arrière.

Apporter son expertise et conseil est le rôle de tout doyen et professeur, estime-t-elle. De ce fait, elle rejette tous les points de vue, en les considérant comme une « mauvaise estimation de la situation ».

Il convient de rappeler que le président de la République a crée une « commission consultative nationale pour une nouvelle République ». La création de cette commission s’est faite via un décret présidentiel publié au JORT, le 20 mai. Un comité consultatif des affaires économiques et sociales, un comité consultatif des affaires juridiques et un comité du dialogue national; tels sont les trois sous-comités en question.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here