Radhia Jerbi : “L’UNFT consultera ses structures sur le dialogue national”

UNFT
La présidente de l'UNFT radhia jerbi

La présidente de l’Union nationale de la femme tunisienne (UNFT), Radhia Jerbi, est revenue lors de son intervention sur la Radio nationale sur un entretien qu’elle a eu avec le président de la République Kaïs Saïed.

L’entretien en question a eu lieu hier 23 mai. A noter que la présidence de la République n’a communiqué aucune information sur cet entretien. Ainsi, Radhia Jerbi a préféré en dévoiler certains aspects sur les ondes radiophoniques.

Ainsi, on apprend que cette rencontre a porté sur le dialogue national. Sur un ton affirmatif, elle indique que le président de la République n’est en aucun cas contre la participation des partis politiques au dialogue national. D’ailleurs, les comités chargés du dialogue national sont bel et bien libres d’inviter les partis politiques pour concertation. Cependant, elle souligne que Kaïs Saïed a émis des réserves concernant: « Les partis politiques qui misent sur l’ingérence étrangères et veulent retourner à l’avant 25 juillet ».

En ce qui concerne, la position de l’UNFT, Radhia Jerbi affirme que l’UNFT ne manquera pas d’annoncer sa position. Et ce, après avoir consulté ses structures internes. Pour rappel, l’UNFT passe par une situation financière critique et délicate. D’ailleurs, plusieurs employées n’ont pas perçu leur salaire depuis plus de 15 mois. D’ailleurs, l’organisation a exprimé sa situation à la présidence du gouvernement et au ministère de l’Intérieur.

Article précédentAl-Mokhtar: les travaux du Comité de dialogue national seront soumis à des restrictions
Article suivantAthlétisme – Championnats arabes U20 : deux nouvelles médailles pour la Tunisie
Avatar photo
De formation littéraire, Hamza Marzouk travaille à l’Économiste Maghrébin depuis 2011. Il suit de près les mouvements sociaux, sous toutes leurs formes depuis 2011.Les droits socioéconomiques sont son domaine de prédilection. De même, il s'intéresse au monde de la culture et de l'art plus particulièrement : entrepreneuriat culturel et le cinéma tunisien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here