Tunisie – Investissement : le gouvernement opte pour des mesures ciblées

Le président de la TUNISIAN INVESTMENT AUTHORITY (TIA) Mohamed Ouertatani est revenu sur Reboot : l’atelier national pour repenser l’investissement. Et ce, lors de son lancement, aujourd’hui 16 mai à Tunis.

Mohamed Ouertatani affirme que cet atelier cible cinq secteurs jugés  prioritaires pour l’investissement. Il s’agit du secteur automobile, l’aéronautique, les TIC, l’industrie pharmaceutique et les énergies renouvelables. L’intervenant affirme que cette journée marque le démarrage officiel du programme.

Un travail lancé dans un contexte marqué par une crise mondiale engendrée par le Coronavirus et le conflit russo-ukrainien. De ce fait, un travail doit être effectué pour la mise en place d’une nouvelle feuille de route. Avec pour objectif rien d’autre que l’amélioration de la compétitivité de la Tunisie et de booster l’attractivité du site tunisien. Il rappelle que la Tunisie dispose de plusieurs avantages comparatifs par rapport aux pays asiatiques. Notamment en ce qui concerne la qualité et le coût du produit.

Les travaux de l’atelier ont été menés dans un cadre participatif entre le secteur public et le secteur privé. Ce qui a permis l’identification de 39 mesures pour booster l’investissement. Les 39 mesures s’articulent autour de quatre axes. Il s’agit de: l’infrastructure; l’emploi et la formation professionnelle; le financement; le cadre juridique et réglementaire.

Ainsi, « lors de l’atelier d’aujourd’hui, il est question de valider les 39 mesures en question. Elles peuvent êtres ajustées et/ou améliorées », étaye-t-il. Ainsi, l’objectif principal n’est autre que la mise en place d’une vision claire et communication harmonieuse. Et ce, pour présenter l’offre tunisienne, d’après notre interlocuteur.

Répondant à notre question concernant les principales mesures, il cite: la nécessite de disposer de grandes zones industrielles; le changement de la catégorie des terrains; l’amélioration des exportations, notamment l’amélioration de la situation des ports tunisiens; les mesures incitatives; le transfert technologiques; et l’unification des données et du discours ministériels.

La Tunisie dispose d’un atout géographique, étant donné qu’elle est proches des consommateurs africains et européens. Il indique que tous les sites de production de Volkswagen ont été fermés en Ukraine. Ainsi, il considère que la Tunisie pourrait être un alternatif pour des entreprises qui cherchent à se repositionner. « Cependant, les investisseurs doivent trouver une offre claire en Tunisie qui correspond à leurs attentes ». Tous les industriels du secteur du câble exercent en Tunisie et ils ont des programmes et des intentions d’investissements déclarées auprès de la TIA, dévoile-t-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here