Hand-Finale Coupe de Tunisie ; 8 blessés et aucun décès

Sur les 4,13 tonnes d'avoirs en or en lingots, 2,72 tonnes sont déposées à la BCT; alors que 1,4 tonne est placée à la Banque d’Angleterre.

 

  • Ouverture d’une enquête sur la manière d’introduction des flammes à Radès

Les équipes de la Protection civile, présentes lors des événements survenus à la salle de Radès à l’occasion de la finale de la coupe de Tunisie de Handball (ESt-CA), ont recensé huit blessés, a confié à la TAP, le porte-parole de la Protection civile, Moez Tria.

“Les blessés ont été transférés au centre de traumatologie et des grands brûlés de Ben Arous et pris directement en charge par le staff médical sur place”, a fait savoir le porte-parole.

Triâ a, dans sa déclaration, démenti les rumeurs stipulant le décès d’un supporter suites aux actes de violence survenus lors de la finale.

Il a, dans ce sens, expliqué que le cas le plus grave est celui d’un supporter de 28 ans qui avait été la cible d’une flamme parachute et victime de brûlures au 3ème degré au visage et à l’épaule.

Pour rappel, la finale de la coupe de Tunisie de handball opposant l’Espérance sportive de Tunis au Club africain, mercredi après-midi, à Radès, a été interrompue à la 10ème minute de jeu, pour jets de projectiles sur le terrain et jets mutuels de flammes parachute entre les supporters des deux équipes.

D’autre part, le directeur général de la sécurité publique, Mourad Hassine a indiqué que « les forces de sécurité avaient pris toutes les dispositions et procédé aux préparatifs requis à ce rendez-vous, et ce quelques jours avant l’événement et en coordination avec les responsables des deux formations et un comité de la FTHB”, a-t-il fait savoir.

Et le sécuritaire d’expliquer que des altercations et un échange de flammes dites “parachute” ont éclaté entre les supporters clubistes et espérantistes, outre le jet de projectiles sur le parquet, ce qui n’a pas manqué d’instaurer un climat de tension dans l’enceinte de la salle de Radès ayant notamment conduit à un échange de violence entre les joueurs et les dirigeants.

Selon Mourad Hassine, une enquête sera ouverte pour déterminer la manière dont cette grande quantité de flammes a été introduite dans la salle malgré la fouille minutieuse des supporters à l’entrée de la salle.

Dans leur intervention, deux sécuritaires ont été blessés et conduits au centre de traumatologie et des grands brûlés de Ben Arous.

 

                                                                                                                   Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here