La Chine teste un scénario de sanctions

Chine

La Chine veut mesurer l’impact de la pression occidentale exercée sur la Russie sur son économie.

La Chine à travers son gouvernement a ordonné un “test de résistance” complet pour voir comment le pays gérerait des sanctions comme celles imposées par l’Occident à la Russie, a rapporté mercredi le journal britannique Guardian, citant des sources.
Une personne anonyme ayant une connaissance directe de l’affaire a déclaré au journal qu’un vaste exercice avait commencé fin février et début mars lorsque les alliés occidentaux ont imposé des sanctions radicales contre Moscou. La source a déclaré que plusieurs agences gouvernementales chinoises clés avaient été invitées à proposer des réponses si l’Occident imposait des embargos similaires à la Chine.
“Les personnes impliquées dans cet exercice utilisent la manière dont la Russie a été traitée comme référence pour la propre réponse politique de la Chine si elle devait être traitée de la même manière par l’Occident”, a expliqué la source, ajoutant : “Ce test de résistance implique une gamme de méthodologies, y compris la modélisation.”
Tong Zhao, chercheur principal au Carnegie Endowment for International Peace basé à Pékin, a déclaré que « du point de vue de Pékin, si les alliés occidentaux dirigés par les États-Unis pouvaient prendre de telles mesures contre Moscou, ils pourraient également faire de même avec la Chine. Par conséquent, il doit savoir à quel point le pays est vraiment résilient.
Zhao a ajouté que « ces dernières années, les dirigeants de Pékin s’inquiètent de plus en plus qu’un conflit stratégique entre la Chine et l’Occident ne soit pas une question de savoir s’il se produira, mais quand il se produira, en particulier sur la question de Taïwan.
Le Financial Times a rapporté plus tôt que le ministère chinois des Finances et la banque centrale avaient tenu une réunion le mois dernier avec des banques nationales et étrangères, dont HSBC, pour discuter de la manière dont elles pourraient protéger les actifs chinois à l’étranger en cas de sanctions de type russe menées par les États-Unis et ses alliés occidentaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here