Hatem El Euchi : “Les enregistrements fuités sont l’ultime méthode pour porter atteinte au président”

Les partis politiques et organisations révoltés contre les mesures exceptionnelles du processus du 25 juillet ont eu recours aux enregistrements fuités qui représentent leur dernier recours. C’est ce qu’annonce Hatem El Euchi, ancien ministre des Domaines de l’Etat et des Affaires Foncières

Hatem El Euchi s’exprimait dans une intervention sur les ondes radiophoniques de Shems FM, aujourd’hui 4 mai. Il commentait le dernier enregistrement fuité de l’ancienne cheffe du cabinet du président de la République Nadia Akacha. Hatem El Euchi a donc appelé le Ministère public à ouvrir une enquête. Ainsi qu’à convoquer la personne concernée par l’enregistrement. Et de considérer que l’enregistrement porte atteinte à la sécurité nationale.

L’intervenant estime que généralement, l’objectif des enregistrements fuités est de ternir l’image d’une personne. « Ceux qui veulent porter atteinte à l’image du président n’ont rien trouvé à son encontre. Donc, ils ont eu recours aux enregistrements fuités ». Pour lui, il s’agit d’un affolement pour destituer le président de la République.

Revenant sur le référendum prévu pour le 25 juillet, l’ancien ministre considère qu’un faible taux de participation soit moins de 50% est synonyme de l’échec du référendum. Dans le même, contexte, il a souligné l’importance de simplifier les questions du référendum. Et ce, pour que les citoyens puissent les comprendre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here