Canal de Suez : records sans précédent de revenus en avril

L’Autorité du canal de Suez a annoncé avoir établi “de nouveaux records sans précédent”; et ce, au cours du mois d’avril. Expliquant qu’elle avait réalisé “le revenu mensuel le plus élevé de l’histoire du canal, atteignant 629 millions de dollars”.

Le lieutenant-général Osama Rabie, chef de l’autorité, a déclaré dans un communiqué repris par CNN que le groupement du Canal avait dépassé tous les chiffres précédemment enregistrés au cours du mois écoulé.
En outre, il a ajouté que le trafic de navigation dans le canal ce mois-ci a vu la traversée de 1929 navires dans les deux sens. Par rapport aux 1814 navires qui ont traversé la voie navigable à la même période l’année dernière. Soit une différence de 115 navires et donc une augmentation de 6,3%.
De plus, M. Rabie a indiqué que le tonnage net total s’élevait à 114,5 millions de tonnes. Ce qui en fait le tonnage net mensuel le plus important de l’histoire du canal. Contre 110,2 millions de tonnes en avril. Avec un écart de 4,3 millions de tonnes, soit une augmentation de 3,9%.

Des revenus mensuels les plus élevés de l’histoire du canal

Par ailleurs, il a précisé que le canal de Suez a enregistré des revenus de 629 millions de dollars. A savoir les revenus mensuels les plus élevés de l’histoire du canal. Et ce, contre 553,6 millions de dollars; soit une différence de 75,4 millions de dollars au cours de cette période l’an dernier. Ce qui entraine une augmentation de 13,6%.
Ainsi, il a souligné que l’autorité surveillait une augmentation significative des taux de transit de divers types de navires. Et ce, après l’augmentation du nombre de: pétroliers de 25,8%; porte-conteneurs transitant par le canal de 9%; du gaz naturel liquéfié de 12% (via les transporteurs de gaz); et du nombre de transporteurs de voitures, en avril de 6,6 %.
Au final, le chef de l’Autorité du canal de Suez a déclaré que cette activité “reflète le succès des politiques de marketing et de tarification de l’autorité pour gagner la confiance de la communauté maritime, attirer de nouvelles compagnies maritimes et faire face avec souplesse aux changements qui se produisent dans l’industrie du transport maritime”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here