Le Maroc attire les constructeurs automobiles touchés par la guerre en Ukraine

Le Maroc profite du conflit en attirant des entreprises qui délocalisent leur production, notamment dans le secteur du câblage. Ainsi le pays attend toujours le « géant » chinois BYD.

Le Maroc poursuit sa croissance dans l’industrie automobile. Après avoir donné  le dessus à l’Afrique du Sud en tant que principal fabricant du continent après l’arrivée de l’usine Stellantis  dans la ville de Kénitra, le pays ne cesse d’attirer de nouvelles entreprises. Le dernier, d’ailleurs, d’Europe.
Et c’est que  le pays d’Afrique du Nord est en train de devenir le lieu de délocalisation de la production des usines touchées par la guerre en Ukraine. Et  notamment ceux dont les produits se concentrent sur le câblage qui équipe les voitures. Citons par exemple le japonais Sumitomo Electric Industries ou l’irlandais Aptiv, tous deux déjà présents sur le sol marocain mais qui sont contraints d’accepter une plus grande production après l’opération militaire de la Russie. En mars 2022, le fabricant japonais de fils électriques et de câbles à fibres optiques Sumitomo a annoncé qu’en raison de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, il déplace sa production de faisceaux de câbles d’Ukraine vers ses usines de Roumanie et du Maroc. Il convient de rappeler que le déménagement coûtera près de 900 millions de dirhams et que le groupe Volkswagen, le client de Sumitomo, couvrira une partie de la somme.
Un coup de pouce de plus pour un pays qui, en plus, attend de finaliser le débarquement de nouveaux constructeurs mondiaux comme le « géant » chinois BYD “Build Your Dreams”, troisième constructeur automobile, après les groupes français Renault et Peugeot, qui à déjà posé le pied dans le royaume depuis 2017.

Le Maroc conforte sa place de pays attractif

Selon le site maroc-diplomatique, de plus en plus, le Maroc conforte sa place de pays attractif en termes d’investissements lourds. Cette politique industrielle déclinée depuis un certain temps fait du Royaume un pays très convoité sur le marché international.  « Avec l’impressionnante implantation d’industries industrielles, notamment automobiles, le Maroc ne cache plus ses ambitions. La guerre en Ukraine a révélé la position du Maroc comme concurrent aux pays industrialisés ».

Le Maroc devient rapidement une alternative attrayante

La délocalisation des investissements automobiles hors de l’Ukraine, en raison de la guerre en cours, accélère le développement de l’industrie automobile marocaine. Ces mesures montrent que le Maroc devient rapidement une alternative attrayante pour les constructeurs automobiles. Les analystes estiment que cela contribuera au développement de l’industrie marocaine à court terme, en particulier le segment des pièces et composants.
Le Maroc, comme l’Ukraine, est attrayant pour les constructeurs en raison de ses faibles coûts d’exploitation, de ses chaînes d’approvisionnement automobiles bien établies et de sa proximité avec le marché européen. Le Maroc reste le deuxième emplacement le plus populaire dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord pour la production automobile et 36e au niveau mondial.
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here