Japon : dévaluation excessive du yen

“La stabilité est importante et des changements brusques du taux de change ne sont pas souhaitables”. C’est ce qu’a déclaré Suzuki lors d’une audition parlementaire. Il s’exprimait sur la dévaluation du Yen;

Le ministre japonais des Finances, Shunichi Suzuki, a déclaré jeudi que les dommages économiques causés par l’affaiblissement excessif du yen l’emportent sur les avantages en termes de compétitivité accrue des produits japonais sur le marché mondial. “Un yen faible a ses mérites. Mais les inconvénients apparaissent plus importants dans la situation actuelle, avec la hausse mondiale des prix du pétrole brut et des matériaux”, a ajouté le ministre.
Les déclarations de Suzuki représentent l’avertissement officiel le plus explicite concernant la récente dévaluation du yen par rapport au dollar qui exacerbe les pressions inflationnistes causées par l’augmentation des prix mondiaux de l’énergie et des matières premières. Le yen japonais a atteint un nouveau plus bas en 20 ans face au dollar. Et ce  lors de la séance de négociation matinale de la Bourse de Tokyo le 20 avril, glissant à 129,35 contre lebillet  vert. Il s’agit du taux de change le plus faible pour la devise japonaise depuis avril 2002.

Une inflation la plus élevée depuis 1981

Le Japon a aussi enregistré une inflation de 7,3% par an. Et ce  au cours de l’exercice 2021, qui s’est terminé en mars. Cela a été annoncé le 13 avril par la Banque du Japon (BoJ). Ce chiffre est le plus élevé. Et ce  depuis le début de la série historique actuelle, en 1981, et reflète les effets conjugués de la forte hausse des prix de l’énergie et des matières premières et de la dévaluation du yen.
La dépréciation de la monnaie locale, en particulier, a provoqué une augmentation des prix à l’importation de 32,7 % par an. Tandis que l’augmentation des prix à l’exportation était de 12,3 %. Rien qu’en mars, les prix de gros au Japon ont augmenté de 9,5 %. Et ce  en hausse. pour le 13e mois consécutif.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here