La Russie établit l'étalon-or du rouble

Face au gel par la Maison Blanche et l’UE des réserves de change russes en dollars et en euros, la Russie commence à annoncer des mesures pour préserver et approfondir sa souveraineté économique. Au nombre desquelles, elle vient de confirmer le rattachement du rouble à l’or, établissant une valeur fixe.

La Banque centrale de Russie a repris les achats de réserves d’or. Mais, plus important encore, elle établit une réglementation sur la valeur du rouble. Ainsi, un gramme d’or vaut 5 000 roubles au cours de la période d’essai du 28 mars au 30 juin. Augmentant donc la possibilité que la Russie revienne à l’étalon-or pour la première fois depuis plus d’un siècle. C’est ce que rapportent des sources officielles russes.
Ainsi, Ronan Manly, analyste des métaux précieux chez BullionStar, explique le processus. Le principal négociant en métaux précieux de Singapour s’exprimait dans une interview pour RT hier.
De plus, il poursuit: “Ce que nous voyons maintenant ressemble à la naissance d’un nouveau système monétaire multilatéral adossé à l’or et aux matières premières”. Alors, il soutient qu’en s’engageant à acheter de l’or à des établissements de crédit à un prix fixe de 5 000 roubles par gramme, du 28 mars au 30 juin, la Banque centrale de Russie a établi une parité fixe entre le rouble et l’or. Il s’agirait de la construction d’un équilibre entre “l’offre et la demande sur le marché intérieur des métaux précieux”.

Le début de la fin d’un système vieux de 50 ans

Cela représenterait, dit R. Manly, “le début de la fin de ce système vieux de 50 ans” de l’ère du pétrodollar. Lequel “n’était possible que grâce à l’utilisation mondiale continue des dollars américains”; et ce, pour le commerce de l’or, notamment par Moscou.

Les hydrocarbures sont désormais également indexés sur l’or via le rouble

Par ailleurs, on apprend que la Russie pourrait commencer à accepter l’or directement comme paiement pour ses exportations de gaz. Une telle pratique pourrait également être adoptée pour la vente de pétrole ou de toute autre matière première, selon des sources concordantes.
“Les pays géants du monde avec des matières premières solides, comme la Chine et les pays exportateurs de pétrole, peuvent maintenant penser qu’il est temps de passer à un nouveau système monétaire plus juste”, souligne R. Manly.
Or, comme l’or est coté en dollars, la parité entre le rouble et l’or a fixé un prix plancher pour la devise russe par rapport à la devise américaine. C’est encore ce qu’explique l’analyste. Un exemple de cela, précise-t-il, est que le jour de l’annonce de la Banque centrale, le rouble s’échangeait à environ 100 roubles pour un dollar. Mais depuis lors, il s’est renforcé et se rapproche de 80 roubles pour un dollar.
Par conséquent, selon l’analyste, la demande de Moscou de payer en roubles les achats de gaz russe servira de “stabilisation et de soutien”.
“Si la majeure partie du système commercial international commence à accepter ces roubles pour les accords de paiement de produits de base; cela pourrait conduire le rouble russe à devenir une monnaie mondiale importante”, affirme-t-il.

L’Iran, la Chine, l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et le Qatar, pourraient faire pareil

Toujours selon lui, face au gel de la plupart des réserves russes, qui “a clairement indiqué que les droits de propriété sur les réserves de change pourraient ne pas être respectés”, et au cas où Moscou commencerait à accepter le paiement du pétrole en or, les plus grands producteurs mondiaux de pétrole et de gaz naturel, tels que l’Iran, la Chine, l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et le Qatar, pourraient faire de même.
“Si la fin du dollar américain comme référence et étalon mondial est proche; tous ces pays voudront que leurs monnaies soient bénéficiaires d’un nouvel ordre monétaire multilatéral”. Lequel adopte des mesures de stabilisation monétaire progressives, conclut-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here