Invest for Jobs: des subventions allant jusqu'à 10 millions d’euro par projet à la disposition du secteur privé tunisien

La Facilité Investissements pour l’emploi a annoncé qu’elle lancera le 1er juin 2022 un appel à propositions de projets régional. Entreprises et autres structures intéressées en Côte d’Ivoire, Ghana, Rwanda, Sénégal et Tunisie peuvent solliciter des subventions d’un montant maximal de 10 millions d’euros par projet.

La Facilité Investissements pour l’emploi est un mécanisme d’investissement pour la création d’emplois. Elle octroie des subventions compétitives pour cofinancer des projets publics ou privés dans ses huit pays partenaires en Afrique. La Facilité Investissements pour l’emploi invitera les entreprises et les entités publiques de ces pays à soumettre des propositions de projets qui contribuent durablement à la création d’emplois dans le secteur privé.
Pour y parvenir, des subventions de cofinancement seront octroyées sur la base d’un processus compétitif de candidature. Ces subventions vont de 1 million à 10 millions d’euros par projet.

Quatre types de projets sont proposés

1. Projets à but non lucratif ayant un impact sur la création d’emplois (ne générant pas de revenus). La Facilité couvre jusqu’à 90 % des coûts d’investissement.
2. Projets à but non lucratif ayant un impact sur la création d’emplois (générant des revenus). La Facilité couvre jusqu’à 75 % des coûts.
3. Projets à but lucratif ayant un impact plus large sur la création d’emplois. La Facilité couvre jusqu’à 50 % des coûts.
4. Projets à but lucratif ayant un impact sur la création d’emplois : La Facilité couvre jusqu’à 25 % des coûts.
La Facilité Investissements pour l’emploi est un mécanisme d’investissement crée par la KfW Banque de Développement dans le cadre de l’Initiative spéciale Formation et emploi du Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ).
L’Initiative spéciale opère sous la marque Invest for Jobs. Elle a pour objectif de supprimer des barrières à l’investissement et de créer des emplois et des formations durables dans ses pays partenaires en Afrique (Côte d’Ivoire, Égypte, Éthiopie, Ghana, Maroc, Rwanda, Sénégal et Tunisie).

Comment fonctionne le processus de candidature ?

Les entreprises et autres structures intéressées peuvent soumettre leurs propositions de projet et les documents y afférents pendant les phases de candidature. Les entreprises peuvent participer en tant qu’entreprise individuelle ou en consortium avec d’autres entités en Afrique ou dans l’UE/AELE. Tous les emplois à créer dans le cadre des projets doivent relever du secteur privé.
L’évaluation des projets sera effectuée par la Facilité Investissements pour l’emploi. Le processus comporte une première étape de présélection sur la base des notes conceptuelles et une seconde phase d’évaluation détaillée des projets présélectionnés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here