Une dizaine de mesures au profit des PME en matière de maîtrise d'énergie

PME

 Dix nouvelles mesures au profit des PME (Petites et moyennes entreprises). C’est ce qu’a annoncé l’Agence nationale de maîtrise de l’énergie (ANME).

L’intérêt pour ces PME est d’assurer leur adhésion à l’effort national de rationalisation de la consommation d’énergie et le développement des applications des énergies renouvelables pour l’autoproduction d’électricité.

En outre, ces mesures consistent, selon un communiqué de l’ANME, à fixer des délais de 15 jours. Et ce, à compter de la date de réception des dossiers de demandes d’agrément des conventions portant sur les audits énergétiques. Ainsi que les consultations préalables, les audits énergétiques sur le graphique. Il en va de même quant à la production combinée d’énergie et études de faisabilité relatives à l’adoption des énergies renouvelables. Et ce,  pour chauffer l’eau ou la production d’électricité.

Par ailleurs, il  s’agit, également, de fixer un délai de 30 jours à compter de la date de réception du dossier pour les demandes d’approbation des rapports d’audits énergétiques. Et de consultations préalables, d’audits énergétiques sur le graphique, la production d’énergie combinée et études de faisabilité relatives à l’adoption d’énergies renouvelables pour chauffer l’eau ou la production d’électricité.

De ce fait, l’ANME a, par ailleurs, adopté des procédures simplifiées pour bénéficier des subventions et interventions du Fonds de transition énergétique pour les opérations génériques, avec un délai de 30 jours à compter de la date de réception du dossier (remplacement d’appareils d’éclairage, installation de systèmes de gestion de l’énergie, acquisition de systèmes informatiques, encadrement et accompagnement, formation, …).

Il s’agit aussi de fournir l’encadrement technique direct au profit des promoteurs et des investisseurs dans le domaine de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables.

Les mesures portent aussi sur la mise en œuvre d’un programme spécial d’encadrement technique direct dans le domaine du chauffe-eau solaire pour les hôtels, les hôpitaux, les municipalités (piscines) et les établissements industriels.

ANME: lancer une plateforme numérique

Il s’agit, également, de lancer une plateforme numérique pour collecter, analyser et suivre les données relatives à la consommation des structures publiques, ainsi que la fourniture d’informations techniques directes aux structures publiques pour déterminer les plans d’investissement dans les domaines de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables à travers le programme « Transition énergétique dans les établissements publics ».

Une plateforme numérique regroupant tous les prestataires de services et d’équipements dans le domaine de la maîtrise de l’énergie, tels que les experts en audit énergétique, les bureaux d’études habilités à réaliser des études de faisabilité, les entreprises fournissant des systèmes d’énergie solaire pour produire de l’électricité ou de l’eau, les centres de formation dans les activités de maîtrise de l’énergie, sera aussi lancée.

Un espace d’information sera par ailleurs créé au profit des consommateurs pour faire connaître les programmes relatifs aux procédures et cadres juridiques et incitations dans le domaine de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables.

Les mesures concernent également le lancement d’une carte numérique interactive des énergies renouvelables couvrant l’ensemble du territoire tunisien. Cette carte favorisera le suivi des réalisations des projets d’énergie renouvelable en Tunisie et facilitera l’accès aux informations les plus pertinentes du secteur. Elle permettra aussi aux investisseurs d’identifier les zones à fort potentiel de développement des énergies renouvelables dans le pays.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here