Paiement du gaz en roubles : Poutine persiste et signe

Le Président Poutine annonce que les pays européens devront, dès avril, avoir un compte en roubles dans une banque russe pour acheter du gaz. Les récalcitrants verront leurs contrats résiliés.

Hier, le président russe Vladimir Poutine a signé un décret sur le mécanisme de paiement du gaz naturel fourni aux pays hostiles, dont l’Union européenne, en roubles russes.
Sur la base du décret, les clients des pays hostiles, y compris de l’Union européenne, sont tenus d’ouvrir des comptes en devise russe dans les banques russes. Le décret entrera en vigueur aujourd’hui, le 1er avril 2022.
“Nous offrons aux clients de ces pays (non amis de la Russie) un mécanisme clair et transparent pour acheter du gaz naturel russe. Ils doivent ouvrir des comptes en roubles dans les banques russes. Et à partir de ces comptes, les paiements pour le gaz (russe) seront effectués”. Ainsi déclarait le président russe.
Poutine a ajouté que la Russie considérera que les acheteurs de gaz naturel des pays hostiles violeront les contrats conclus, s’ils refusent d’acheter du gaz russe en roubles. Auquel cas les contrats actuels seront suspendus.

Ouvrir deux comptes à Gazprom Bank

Le président russe a souligné que la Russie n’effectuera pas de travail caritatif en ce qui concerne l’approvisionnement en gaz naturel. Il a affirmé: “Personne ne nous vend quoi que ce soit gratuitement. Nous ne ferons pas non plus de travail caritatif. Autrement dit, les contrats actuels seront suspendus (dans le cas où le prix du gaz n’est pas payé en roubles).”
Selon le décret publié sur le site officiel du Kremlin, “Gazprom Bank” est considérée comme une banque autorisée à effectuer des transactions financières liées à la vente de gaz naturel à des pays hostiles.
Les clients des pays mentionnés doivent ouvrir deux comptes à Gazprom Bank. Le premier en roubles russes. Le second en devises étrangères. Et ce, afin d’effectuer des paiements pour le gaz naturel fourni.
Le département d’Etat américain a considéré pour sa part la décision de la Russie de passer à un mécanisme de paiement du gaz en roubles russes comme “un signe de désespoir” causé par les sanctions occidentales, selon lui.
“Je pense que c’est essentiellement une preuve supplémentaire de la situation désespérée dans laquelle se trouve l’économie russe”. C’est ce que déclarait jeudi le porte-parole du département d’Etat, Ned Price, lors d’une conférence de presse.
De plus, il ajoutait que les sanctions imposées par les pays occidentaux à la Russie en réponse à son opération militaire en Ukraine avaient “un impact tangible, substantiel et profond”. Conduisant au “désespoir économique et financier” de la Russie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here