Farouk Bouasker: "le référendum devra être régi avec la même loi électorale"

Farouk Bouasker

Beaucoup d’interrogations demeurent pour une bonne partie des Tunisiens  sans réponses. Car à ce jour, nous ignorons la suite de l’après Consultation électronique. Plus encore,  le constat est que nous nous dirigeons vers un référendum. Ce qui nous amènera probablement à un changement de régime politique. De plus, nous nous interrogeons comment ce régime sera fait? Le président de la République Kaïs Saïed tentera le tout pour le tout pour faire passer son projet personnel. A savoir la démocratie de base.
Farouk Bouasker, le vice-président de l’ISIE, essaie de son côté de répondre selon la loi des élections de 2014. Et ce lors de son passage d’aujourd’hui sur les ondes de Mosaïque fm.
Il estime que si le référendum ne recueille pas plus de 50 % des voix, ce projet serait caduque. Il ajoute: “Le texte ne permet pas un référendum sur plus d’un texte.”
Tout en ajoutant: “La décision finale quant à  l’organisation du référendum et des élections législatives  anticipées revient à l’instance. Et ce, avec la même loi électorale”.
Autrement dit, “le président de la République devrait annoncer aux Tunisiens l’appel au référendum soit le 25 mai avec la même loi électorale”, conclut-il.

Les jours prochains seront décisifs dans quel processus, nous nous dirigeons !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here