UGTT-Gouvernement: Taboubi hausse le ton

Le secrétaire général de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) Noureddine Taboubi a appelé le gouvernement à entamer les négociations sociales sur l’augmentation des salaires dans le secteur public et la fonction publique au titre des années 2021, 2022 et 2023.

Au cours d’un meeting des travailleurs du secteur des transports, mercredi au Palais des congrès à la capitale, Noureddine Taboubi a indiqué que cette revendication se justifie par la détérioration du pouvoir d’achat des employés et l’augmentation des prix, en plus du taux élevé du chômage enregistré dans le pays qui a atteint environ 20%.

“L’UGTT n’est pas responsable de la dégradation des conditions sociales dans le pays”, a-t-il précisé. “C’est le gouvernement qui en est responsable”, a-t-il souligné.
Il a affirmé que la Tunisie a aujourd’hui plus que jamais besoin de stabilité et de solidarité nationale, appelant le gouvernement à être à la hauteur de la crise actuelle que traverse notre pays.
Par ailleurs, le secrétaire général de l’UGTT a évoqué la situation difficile du secteur des transports, notamment les entreprises du transport, à l’instar du groupement de Tunisair et le port de Radès.
Dans ce contexte, il a déploré l’absence de volonté politique pour la réforme du secteur des transports et d’autres secteurs publics, réitérant le refus catégorique de la centrale syndicale de la cession des entreprises publiques.
Il a appelé le gouvernement à s’asseoir à la table des négociations et examiner les réformes qui, selon lui, doivent être justes, équitables et au service des citoyens.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here