Bourse : stratégie dividende ?

STB emprunt

Bien que les performances du Tunindex soient en demi-teinte depuis le début de l’année, des premiers signes d’un changement de tendance commencent à se dessiner.

La période mars – juin est, historiquement, la plus dynamique vu qu’elle coïncide avec la publication des résultats annuels, des indicateurs d’activité du premier trimestre et la tenue des Assemblées générales des actionnaires. Des mois intenses en information qui, hors événement exceptionnel, fixe le sort de l’année boursière. Jusqu’à hier, la Bourse de Tunis a connu 51 journées d’échange. Par rapport à la même période en 2021, les volumes des transactions sur le compartiment actions ont baissé de 41% à 207,197 MTND (un seul sens). Cela nous donne une moyenne quotidienne de 4,062 MTND, ce qui reste acceptable par rapport aux dernières années.  Le Tunindex affiche une hausse de 1,29%, dont 0,71% sur la seule journée d’hier.
Mais il y a eu des réussites durant la même période. Les souscriptions à STA, dont les négociations démarreront cette semaine, ont été une réussite. De plus, Les OPCVM affichent une collecte nette de 287,700 MTND depuis le début de l’année, un franc succès. Les gestionnaires parviennent à concurrencer les offres d’épargne bancaire. Cela a largement contribué à la réussite de l’émission de l’Emprunt Obligataire National qui a dépassé les objectifs fixés grâce aux intermédiaires en Bourse.

Générosité

Dans ce contexte, clairement en faveur d’investissement en produits de taux, les premières annonces des sociétés peuvent changer la donne.
Euro-Cycles a publié un bénéfice de 26,891 MTND pour 2021, en progression de 64% en rythme annuel. Le fabricant de bicyclettes propose la distribution de 1,670 TND par action (1,515 au titre de l’exercice 2020).
La Banque de Tunisie, l’un des poids lourd du Tunindex et qui a été à l’origine de son envolée hier, a annoncé un bénéfice record de 161,362 MTND, un dividende de 0,280 TND par action (0,350 TND par action au titre de l’exercice 2020, mais y compris la rémunération de 2019), et une attribution d’actions gratuite (parité 1 action nouvelle pour 5 anciennes).
La BH Assurance a proposé également une rémunération de 1,100 TND par action (1 TND par action au titre de l’année 2020). CIL, la compagnie de leasing, a affiché un résultat net de 15,195 MTND en 2012 dans ses comptes sociaux, et propose un dividende de 1,950 TND par action (1,795 MTND au titre de 2020).
Ces premiers chiffres et cette politique de distribution dépassent les attentes. Il y aurait une ruée vers les titres financiers qui représentent plus que la moitié de l’indice de référence de la Bourse de Tunis. Cela devrait booster les performances du Tunindex et améliorer le volume moyen des échanges.

Miser sur le dividende

Pour les actionnaires, individuels ou gestionnaires de portefeuille, une forte rémunération en dividende justifierait la préservation de certaines positions ou l’acquisition, à prix élevé, d’autres. Avec les risques actuels, allant d’une guerre à l’Est de l’Europe à un environnement économique et politique local fragile, il vaut mieux optimiser.
Une stratégie dividendes pourrait apporter un beau rendement. Acheter, aux prix d’hier 100 actions de chaque société, et les garder jusqu’à la date de détachement, permettra d’avoir un rendement dividende net de 450 TND, soit 4,41% par rapport à la mise initiale. Ce n’est pas rien et dépasse la rémunération d’un compte d’épargne classique.
Encore une fois, l’investissement en Bourse confirme sa suprématie. Même si les rendements passent parfois par le désert, mettre son argent en des actions bien sélectionnées finit toujours par rapporter plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here