Hausse de 14% du déficit de la balance commerciale énergétique (janvier 2022/janvier 2021)

Le déficit de la balance commerciale énergétique est passé de 328 MDT durant janvier 2021 à 376 MDT en janvier 2022, soit une augmentation de 14%. Et ce, en tenant compte de la redevance du gaz algérien exporté.

Les chiffres relatifs à la balance commerciale énergétique montrent que les exportations des produits énergétiques ont enregistré une hausse en valeur de 122% accompagnée d’une hausse des importations en valeur aussi de 59%.

Balance commerciale énergétique

Notons que les échanges commerciaux dans le secteur de l’énergie sont très sensibles aux cours du Brent et taux de change. Pour rappel, les cours du Brent ont enregistré une hausse de 32.4 $/bbl : 87.2 $/bbl en janvier 2022 contre 54.8 $/bbl en janvier 2021 et ont enregistré une hausse de 13 $/bbl par rapport à décembre 2021. Entre janvier 2021 et janvier 2022, les cours moyens du Brent ont enregistré une hausse de 59% : 87.2 $/bbl contre 54.8 $/bbl.
Au cours de la même période, le dinar tunisien a enregistré une dépréciation par rapport au dollar américain, principale devise d’échange des produits énergétiques par comparaison avec la même période de l’année dernière.
Notons que les importations des produits pétroliers ont augmenté par rapport à la même période de 41% en valeur.
Une hausse a été observée au niveau des quantités du pétrole brut exportées. Concernant la demande locale du brut, la STIR a raffiné 138 kt en janvier 2022 contre 135 kt en janvier 2021 en se basant à 100% sur le brut étranger pendant les deux périodes.
Les achats de gaz algérien ont augmenté de 18% en quantité pour faire face à l’augmentation de la demande. Notons que les exportations des produits pétroliers en quantité ont augmenté de 50%.
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here