Cyberharcèlement: la campagne "Pour Elles/Votre sécurité numérique nous concerne" se poursuit au 8 mars

sécurité numérique

“Pour Elles-Votre sécurité numérique nous concerne”, tel est le slogan d’une campagne en ligne lancée par Salamat. C’est un programme de sécurité numérique pour les femmes et les jeunes au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Et ce, en collaboration avec le réseau numérique arabe DAN et l’initiative des “Femmes d’Egypte”.

La campagne s’étend jusqu’au 8 mars 2022. Elle vise à renforcer la sécurité numérique. Et ce, à travers la mise en évidence des conséquences des violations systématiques et de la violence à l’égard des femmes dans le cyberespace. Elle vise aussi à sensibiliser les utilisatrices et utilisateurs sur l’importance d’une utilisation saine.
En effet, l’objectif est de sensibiliser les internautes à comment sécuriser leurs comptes numériques. Ainsi qu’à réagir face au harcèlement électronique ou cyberharcèlement. Alors, pour atteindre ces visées, Salamat présentera des témoignages d’activistes et personnalités. De même que des témoignages écrits et enregistrés de femmes et de filles qui ont été victimes de violence numérique.

Hommage à Basant Khaled, victime de cyber-chantage

Salamat présentera aussi la définition de la violence numérique, ses différentes formes et son impact sur la santé mentale des femmes et des filles. Le programme fournira du contenu technique et éducatif sur les bonnes pratiques de la sécurité numérique pour se protéger.
Par ailleurs, une des activités spécifiques du Programme Salamat Tunisie, en partenariat avec le Centre de Recherche, d’Etudes, de Documentation et d’Information sur les Femmes (CREDIF), est le lancement du 53ème numéro de la revue CREDIF sur la violence numérique. Il présente des études et des points de vue divers sur la situation de la violence numérique en Tunisie.
Notons que la campagne “Pour Elles/Votre sécurité numérique nous concerne” est un hommage à Basant Khaled, victime de cyber-chantage, qui s’est suicidée en début de 2022. Et ce, en raison d’un stress psychologique grave. Suite aux pressions causées par son agresseur qui l’a diffamée en diffusant des images nues et truquées d’elle.
Une journée ne suffit pas à sensibiliser sur la cyber-violence et comment se protéger sur l’espace numérique. C’est pourquoi la campagne “Votre sécurité numérique nous concerne” se poursuivra sur différentes plateformes de médias sociaux. Et ce, pendant un mois, depuis son lancement le 8 février et jusqu’au 8 mars 2022.

La violence numérique

Le pourcentage des femmes qui ont été exposées à la violence numérique sous ses diverses formes sur l’espace cybernétique a augmenté. Voici quelques chiffres à connaître:

  • Près de la moitié des femmes dans les pays arabes (49%) ont déclaré qu’elles ne se sentent pas en sécurité. Et ce, à cause du harcèlement en ligne.
  • Une femme sur cinq supprime son compte sur les réseaux sociaux après avoir été victime d’harcèlement numérique.
  • 23% des femmes qui ont été victimes de violence numérique ont été blâmées. 12% ont été physiquement battues par leurs familles.
  • 35% des femmes qui ont subi de la violence numérique ont déclaré un sentiment de “deuil/dépression”, et une “perte de confiance envers les personnes qui les entourent”. 12% ont déclaré avoir des pensées suicidaires à cause de la violence subie sur Internet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here