Tunisie – BERD: un accord en faveur du développement du secteur privé

Berd

La BERD (Banque européenne pour la reconstruction et le développement) s’associe à l’Autorité tunisienne d’investissement (TIA) et au ministère de l’Économie et de la Planification de Tunisie. Et ce, afin de renforcer le secteur privé en Tunisie. En développant la numérisation de son écosystème d’investissement.

Selon le communiqué de la BERD, ce nouvel accord apportera une assistance technique. Ce qui permettra de mettre en place des conditions propices à l’innovation et à la créativité. Avec la volonté d’attirer des investissements étrangers directs de qualité au lendemain de la crise de COVID-19.

De ce fait, la BERD, la TIA et le Fonds tunisien de l’investissement signent un protocole d’accord. Il a pour objectif de dynamiser la croissance du secteur privé en Tunisie. Ainsi, ce protocole d’accord s’inscrit dans le cadre de programmes d’assistance axés sur: la numérisation; le dialogue public-privé; les actions de plaidoyer en matière de politiques publiques à mettre en œuvre; et l’acquisition de connaissances entre pairs.

D’ailleurs, relevons que la BERD et la TIA lançaient le mois dernier un guide numérique de l’investisseur. Et ce, à l’occasion du Forum des affaires UE-Afrique 2022 ayant eu lieu à Bruxelles.

De même, ce nouveau guide est le fruit d’une collaboration entre les secteurs public et privé. Il vise à mettre en place les bonnes pratiques internationales. Ainsi qu’à fournir des informations concises concernant le cadre juridique, les mécanismes de financement et les dispositifs incitatifs caractérisant l’investissement en Tunisie.

BERD : accélérer la marche vers la transition numérique

De son côté, Jürgen Rigterink, Premier Vice-Président de la Banque souligne: “Par la signature de ce protocole d’accord, la BERD et le gouvernement tunisien s’associent. Pour permettre à la Tunisie d’accélérer sa marche vers la transition numérique; d’adopter les changements technologies rapides en cours; et de relever les défis mis en évidence par la pandémie de COVID-19.”

Puis, il poursuit: “Nous sommes heureux de soutenir l’Autorité tunisienne d’investissement et le Fonds tunisien de l’investissement dans leur volonté d’améliorer le climat des affaires dans le pays. Et de mettre des outils numériques à la disposition des investisseurs. La création d’une plateforme numérique à l’intention des investisseurs, la mise en place de l’identité numérique et l’adoption de lignes directrices numériques à l’intention des investisseurs sont autant de mesures très importantes allant dans ce sens.”

Quant à Samir Saied, ministre tunisien de l’Économie et de la Planification, il se félicitait de ce protocole d’accord. Il déclare à cet égard: “Cela permettra de renforcer le climat des affaires en Tunisie, grâce à une assistance technique ciblée. Ainsi qu’au développement du secteur privé, du dialogue public-privé et de la numérisation du système d’investissement.”

Au final, notons que la BERD commençait ses opérations en Tunisie en 2012. Avec un investissement plus de 1,4 milliard d’euros. Il se répartissait sur 57 projets, aussi bien dans le secteur public que dans le secteur privé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here