Tunisie : coup d’envoi du Congrès africain du tourisme médical

Le coup d’envoi a été donné aujourd’hui 25 novembre à la deuxième édition du congrès africain du tourisme médical. L’événement se tient à Tunis du 25 au 27 novembre, à l’hôtel le Palace à Gammarth (Tunis).

En effet, des associations actives dans le secteur du tourisme médical organisent l’événement. Il se tient sous l’égide du ministère du Tourisme et de l’Artisanat et du ministère de la Santé.

Plus de 5000 invités étrangers et tunisiens y participent. Ils débattront de l’état des lieux du tourisme médical post-covid-19. Cet événement se veut une plateforme d’échange d’expertise et de création d’emploi.

La présidente du congrès africain du tourisme médical, Kaouther Meddeb, est intervenue ce matin, sur les ondes de RTCI.  Elle affirme que la Tunisie est attachée à sa dimension africaine et consciente du potentiel que recèle le continent africain. D’ailleurs, notre pays a élaboré au cours des dernières années une stratégie ciblée. Et ce, pour renforcer sa relation et ses partenariats avec les pays africains frères et amis.

Ainsi, Mme Meddeb affirme que la réussite de la première édition du congrès en 2019 a permis de mesurer l’importance de l’événement pour le continent africain. Et elle a renforcé « notre conviction de consolider la coopération tuniso-africaine à l’échelle médicale, du thermalisme, du tourisme médical industrie pharmaceutique, de la thérapie et du bien-être et autres ».

Répondant à une question qui porte sur l’État des lieux sur tourisme médical en Tunisie après la Covid-19, Kaouther Meddeb affirme que comme dans tous les pays, le secteur a enregistré une chute importante. A cet égard, ce volet sera abordé lors de l’événement. Les participants proposeront des pistes de relance.

Des participants venant de plusieurs horizons

Revenant sur le voyage médical, elle affirme qu’il est question de se baser sur le label qualité, sécurité, incitation. Ainsi que sur toute la chaine de valeur du tourisme médical.

En outre, comme sans nom l’indique, les pays africains marqueront de leur présence le congrès. Les délégations médicales africaines ne manquent pas. En effet, on peut citer celle du Sénégal, Nigéria, Côte d’Ivoire, Benin, Libye, l’Egypte, de la Guinée. D’autres pays asiatiques et européens seront aussi présents. Tels que l’Inde, l’Ukraine, l’Allemagne, l’Italie, les États-Unis.

Au final, les chiffres parlent d’eux-mêmes: 50 invités, 50 panélistes et 40 exposants; ainsi que cinq workshops. Parmi les axes les plus importants du congrès figurent le volet marketing et d’exportation du tourisme de santé post-Covid.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here