Oxfam: Les hommes tunisiens passent en moyenne 45 mn par jour aux tâches ménagères

Oxfam

Dans le cadre de la campagne internationale « 16 jours d’activisme contre la violence basée sur le genre », Oxfam en Tunisie lance une campagne de sensibilisation. Elle porte sur le travail de soin non rémunéré des femmes tunisiennes.

Autrement dit, il s’agit des tâches domestiques dans son foyer. A savoir: le ménage, la cuisine, la gestion des enfants, faire les courses. Tout cela est aussi du travail. Mais qu’en est-il aujourd’hui? D’où la question essentielle: les hommes assument-ils les tâches ménagères? La réponse est bel et bien non. Car une chose est sûre, selon la récente étude d’Oxfam Tunisie, les hommes passent en moyenne 45 minutes par jour dans le travail de soin non rémunéré. Et ce, contrairement aux femmes tunisiennes qui y passent entre 8 et 12 heures par jour.

En somme, conjuguer travail et enfants  devrait correspondre à un équilibre entre homme et femmes. Sauf que cette égalité  domestique est loin d’être atteinte.

Ainsi, avant et après mariage,  la répartition des tâches est encore loin de progresser.

Les femmes assurent encore plus des deux tiers des tâches domestiques

Ce qui veut dire également que l’écart entre hommes et femmes est plus profond que cela en a l’air.  En effet, une fois de plus, ce sont toujours les femmes qui accomplissent davantage de tâches domestiques contrairement aux hommes. Plus encore, les femmes assurent encore plus des deux tiers des tâches ménagères.

Comment l’expliquer? Même si on croit savoir que la société a évolué en termes d’égalité entre hommes et femmes, la mentalité des hommes reste la même. De plus, notre société s’est construite sur des stéréotypes patriarcaux. Sur l’image du père autoritaire, qui tient son foyer à l’extérieur. Alors que le rôle de la femme est de s’occuper de ses enfants et vaquer aux tâches ménagères quotidiennement.

Il est clair que maintenant la donne a changé un peu. Car les mères font carrière alors que certains maris pouponnent leur progéniture.

Papa au foyer! Cela nous fait penser à ces Américaines qu’on voit dans les feuilletons des années 60 où la femme faisait ses courses, s’occupait de ses gosses, payait les factures. Et ceci, elle le faisait d’une façon répétitive.

L’ironie du sort, c’est qu’accomplir les tâches ménagères c’est aussi mieux comprendre les enjeux du foyer, de la famille. Pourtant, au XXIe siècle, nous en sommes encore à l’âge de pierre. Quand la tâche de  l’homme s’arrêtait à rapporter de l’argent. Tandis que le rôle de la femme ne consistait qu’à laver le linge, ranger la maison et nourrir les enfants.

Alors, il semblerait, que pour assister à un saut qualitatif dans la répartition des travaux domestiques, il faille encore oeuvrer.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here