Tunisie-Libye : vers un nouveau partenariat

La Libye

La première édition du Forum industriel tuniso-libyen se tient, du 23 au 27 novembre 2021, à Tunis. Objectif: « l’instauration d’un nouveau partenariat et d’une complémentarité économique et sociale entre la Tunisie et la Libye ».

« Cet objectif devra être atteint à travers l’examen des obstacles entravant les échanges commerciaux entre la Tunisie et la Libye; ainsi que par l’identification des solutions. Celles-ci permettront de créer de nouvelles opportunités pour les industries libyennes aux plans local, arabe et international ». C’est ce qu’indiquait le Président de la Commission préparatoire du forum, Abdessalem Ferjani.

Ainsi, en 2021, on constate une amélioration en termes d’échanges commerciaux entre la Tunisie et la Libye. En effet, à fin octobre 2021, les échanges bilatéraux atteignaient 1568 millions de dinars (MD). Et ce, contre 1420 MD au cours de l’année 2020.

A cet égard, le représentant du ministère libyen de l’Economie et du Commerce, Nouri Ali Mohamed soulignait que cette manifestation constituera une opportunité. Et ce, pour identifier de nouveaux programmes économiques à même de permettre aux deux pays de relever les défis auxquels ils font face.

En effet, ces programmes cibleront, selon le responsable: la transition vers une économie numérique; l’appui au secteur privé; et la mise en place des attributs du développement durable.

Complémentarité économique

De son coté, le ministre libyen de l’Industrie et des Minéraux, Ahmed Abu Hisa a indiqué que son pays cible en premier lieu une complémentarité économique réelle avec la Tunisie. Laquelle va concerner ensuite d’autres pays voisins.

Pour le ministre, cette complémentarité a pour principal objectif de permettre aux pays de la région de conquérir les marchés de l’Afrique, de l’Asie de l’Est et de l’Amérique du Sud. Car ces marchés ne peuvent être accessibles qu’à travers des groupements économiques régionaux.

« Nous disposons de toutes les ressources humaines, financières et naturelles. Et ce, pour réaliser cette complémentarité économique. De même que la volonté politique absente auparavant ». C’est encore ce que déclarait le responsable libyen. Il estime d’ailleurs que cette volonté est aujourd’hui manifestée par les deux pays.

Toutefois, Abu Hissa appelle « à réviser certaines lois. L’objectif étant de respecter le principe de traitement d’égal à égal en matière d’entrée des marchandises et des services dans les deux Etats. En effet, ce principe constitue le pilier de la complémentarité économique », précise-t-il.

Réagissant aux propos exprimés par Abu Hissa, la ministre du Commerce et de Développement des exportations, Fadhila Rebhi relevait que la Tunisie facilitera davantage le flux des marchandises au niveau de Ras Jedir. Elle interviendra rapidement pour identifier des solutions au problème de l’entrée des marchandises vers les deux pays.

Des projets déjà prêts

Et d’annoncer que des projets déjà prêts dans le cadre du partenariat public/privé,(PPP), seront présentés lors de cette manifestation. Dont le projet de la zone commerciale et logistique à Ben Guerdane. Ainsi que la plateforme des marchés de production au Centre.

Elle a aussi souligné que les deux gouvernements œuvreront à simplifier les mesures, améliorer le climat d’affaires et le cadre légal régissant les relations bilatérales et les relations bancaires.

A cet égard, la ministre a rappelé que les secteurs prioritaires ayant une haute valeur ajoutée pour l’industrie des deux pays, sont les: industries agroalimentaires; substances utiles; matériaux de construction; industries pharmaceutiques; et les produits d’hygiène.

De son coté, la ministre de l’Industrie, des Mines et de l’Energie, Neila Nouira Gongi indiquait que son département élaborera une nouvelle stratégie industrielle. Celle-ci prendra en considération la coopération tuniso-libyenne. Et ce à travers la création de programmes visant à inciter l’implantation des entreprises industrielles en Libye. De même que l’attraction des investissements libyens dans le domaine industriel.

En effet, le niveau de coopération industrielle tuniso-libyenne est en dessous des estimations. Et ce, avec un nombre limité d’entreprises libyennes implantées en Tunisie (23 entreprises) et une faible valeur d’investissement.

Enfin, notons que près de 152 entreprises libyennes industrielles participent, à la foire « Made in Libya ». L’objectif étant de renforcer le partenariat tuniso-libyen. Cette foire se tiendra le 24 novembre 2021. Et ce, en marge du Forum industriel tuniso-libyen, au Parc des expositions du Kram (Banlieue nord de Tunis).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here