Les producteurs de l’huile végétale vs Ennahdha: le torchon brûle

ennahdha

Entre le mouvement Ennahdha et le Groupement professionnel des conditionneurs d’huile alimentaire subventionnée de la Confédération des entreprises citoyennes de Tunisie (CONECT) le torchon brûle. Les deux parties ne manquent pas de s’échanger des accusations.

Ainsi, le trésorier du Groupement professionnel, Jamel Arf, accuse la classe politique d’Ennahdha de porter atteinte au système de subvention. Il soutient que « Ennahdha et ses alliés voulaient transférer le budget alloué aux subventions, 2800 milliards de dinars, au budget alloué à l’indemnisation de leurs proches ». Cette classe politique a privé les citoyens de leur droit au produit subventionné par des décisions politiques non-humaines. Après le 25 juillet, plusieurs changements ont eu lieu, notamment la disponibilité des produits alimentaires de base, notamment l’huile végétale.

A ces propos, le mouvement Ennahdha n’a pas manqué de réagir. En effet, le chargé de communication du mouvement, Abdelwaheb Taghouti, soutient que « ces propos relèvent du mensonge ». Il affirme que son parti politique déposera une plainte judiciaire. Il considère que les accusations du trésorier servent à courtiser le président de la République et le nouveau pouvoir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here