Baisse de 9% du déficit de la balance commerciale énergétique

déficit énergétique - L'économiste maghrébin

Selon le rapport mensuel de la conjoncture énergétique relative au mois d’août 2021, le déficit de la balance commerciale énergétique de la Tunisie est passé de 3426 MD durant les huit premiers mois de 2020 à 3135 MD durant les huit premiers mois de 2021, soit une diminution de 9% (en tenant compte de la redevance du gaz transité exporté).

Le bilan d’énergie primaire fait apparaître à fin août 2021, un déficit de 3 Mtep contre un déficit enregistré à fin août 2020 de 3.5 Mtep.

Le taux d’indépendance énergétique, qui représente le ratio des ressources d’énergie primaire par la consommation primaire, s’est situé à 53% courant les huit premiers mois de 2021. Et ce, contre 43% courant les huit premiers mois de 2020.

Alors que, sans comptabilisation de la redevance, le taux d’indépendance énergétique se limiterait à 43% contre 39%.

En effet, le déficit du bilan d’énergie primaire a baissé de 13% à fin août 2021 par rapport à fin août 2020. « Cette baisse est dûe à l’amélioration des ressources d’énergie primaire », ajoute la même source.

Hausse de la redevance sur le transit du gaz algérien

La demande nationale de produits pétroliers a enregistré entre les huit premiers mois de 2020 et les huit premiers mois de 2021, une hausse de 10% pour se situer à 2983 ktep.

Selon la note du ministère de l’Industrie et de l’Energie, cette hausse est due principalement aux mesures de confinement général prises par le Gouvernement l’année dernière.

Ainsi, le ministère a noté une augmentation de la demande des essences de 7% et du gasoil de 12%.

La structure de la consommation de produits pétroliers n’a pas connu de changement significatif entre fin août 2020 et fin août 2021.

Les importations des produits pétroliers ont augmenté par rapport à la même période de 34% en valeur. En plus de l’augmentation de la production nationale, il y a une baisse de la quantité vendue localement à la STIR.

En effet, la STIR a raffiné 1066 kt à fin août 2021 (dont 22% brut local) contre 859 kt à fin août 2020 (dont 43% brut local).

On note aussi une baisse des achats du gaz algérien de 24% en quantité et 32% en valeur. Et ce, grâce à la hausse de la production nationale et de la redevance sur le transit du gaz algérien.

Les exportations des produits pétroliers ont enregistré une hausse de 15% en quantité et de 79% en valeur.

La production nationale de pétrole brut s’est située à 1280 kt à fin août 2021. Enregistrant ainsi une hausse de 17% par rapport à fin août 2020.

L’apport de Halk el Manzel qui vient d’entrer en production en janvier 2021 et de Nawara ont compensé la baisse de la production enregistrée dans plusieurs champs.

D’autres champs ont enregistré, par contre, une amélioration de production à savoir Nawara (+241), El Hajeb/Guebiba (+51%), Adam (+20%), M.L.D(+11%), et Ashtart (+3%).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here