L’OTIC exprime son « soutien absolu » aux dernières décisions du chef de l’Etat

OTIC

L’OTIC – Organisation tunisienne pour informer le consommateur- a exprimé, mardi, son « soutien absolu » aux décisions prises, dimanche soir, 25 juillet 2021, par le chef de l’Etat, Kaïs Saïed. Tout en estimant que les décisions sont « conformes à ses responsabilités, à la loi et à ce qui a été déclaré dans la constitution pour préserver l’entité de l’État et assurer son fonctionnement normal​​ face à l’aggravation de la crise économique, sociale et sanitaire ».

L’OTIC a rappelé qu’elle a déjà appelé le président de la République à soumettre le dossier de la flambée des prix au Conseil de sécurité nationale pour « mettre fin à la souffrance du peuple et faire face à l’aggravation des inégalités entre les catégories et les régions et aussi lutter contre la corruption et ses répercussions sur le pouvoir d’achat du consommateur ».

Elle estime, dans un communiqué, que les décisions du chef de l’Etat constituent « la « voie pour rectifier le tir » et revenir aux objectifs de la révolution.

L’organisation a ainsi appelé le chef de l’Etat à « prendre des mesures pour contrer la flambée des prix, faire face à la dominance des lobbies de l’économie rentière et préserver le tissu industriel tunisien et le pouvoir d’achat du consommateur. »

Elle a plaidé en faveur d’une limitation des importations, un plafond pour la marge de bénéfice et des mesures pour réduire les coûts des services bancaires, responsables, à son avis, de la détérioration du pouvoir d’achat du citoyen.

L’OTIC a appelé, par ailleurs à adopter l’économie sociale et solidaire comme un modèle économique pour lutter contre les lobbies et les spéculateurs.

Sachant que le président de la République Kaïs Saïed, avait décidé, dimanche soir, 25 juillet 2021, de geler les travaux du Parlement et de s’octroyer le pouvoir exécutif.

Il a démis le chef du gouvernement, Hichem Mechichi , le ministre de la Défense, Brahim Bertégi, et la ministre de la Fonction publique et ministre de la Justice par Intérim, Hasna Ben Slimane, de leurs fonctions.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here