Jalila Ben Khelil dément l’existence d’une nouvelle souche à Kairouan

Jalila Ben Khelil Kairouan

La porte-parole de la Commission scientifique de lutte contre le Coronavirus, Jalila Ben Khelil, est intervenue, sur les ondes de Mosaique Fm, afin d’apporter certaines explications sur l’existence d’une nouvelle souche à Kairouan.

Jalila Ben Khelil a précisé que jusqu’à maintenant, rien ne prouvait l’existence d’un nouveau variant dans le gouvernorat du Kairouan. « Les séquençages déjà réalisés ne montrent pas l’existence d’un nouveau virus », a-t-elle déclaré.

« Nous nous sommes mis d’accord pour réaliser des séquençages supplémentaires pour vérifier l’information », a-t-elle ajouté. Jalila Ben Khelil a expliqué que les affirmations d’existence d’un nouveau variant ne se basent pas sur des tests en laboratoire.

Jalila Ben Khelil a affirmé que la souche qui s’est propagée à Kairouan est le variant britannique.

De son côté, le directeur régional de la Santé à Kairouan, Mohamed Rouis, avait expliqué que son département s’est mis d’accord avec l’Institut Pasteur pour la réalisation de séquençage de 40 échantillons du Coronavirus par semaine.

Le responsable a, également, indiqué que 50% des 500 tests PCR réalisés quotidiennement se révélaient positifs. A noter que les hôpitaux de la région réalisent, également, entre 150 et 250 tests rapides par jour. « Sur un total de 700 tests, 50%, soit 350, sont positifs », a déclaré Mohamed Rouissi.

« Nous envisageons l’hypothèse d’une nouvelle souche en raison de la rapidité de la contagion », a précisé Mohamed Rouis. « A Kairouan, le Coronavirus n’épargne personne! », a-t-il ajouté. « Nous attendons les résultats de séquençage pour confirmer cette hypothèse », a-t-il conclu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here