Le ministère de l’Industrie étudie un éventuel ajustement des tarifs d’électricité

électricité

Le ministère de l’Industrie, de l’Énergie et des Mines étudie actuellement la possibilité d’approuver une augmentation ou une modification du tarif de l’électricité dans la période à venir. Et ce, suite à la hausse notable du prix du baril de pétrole sur les marchés internationaux pour atteindre en moyenne 70 dollars par rapport aux hypothèses de 45 dollars dans le budget.

Le directeur général de l’électricité et de la transition énergétique au ministère, Belhassen Chiboub, a affirmé, dans un entretien avec l’agence TAP, que le gouvernement envisage d’introduire une modification du tarif de l’électricité en Tunisie dans la période à venir, sans divulguer la date exacte de cette modification.

Et d’ajouter : « Nous étudions l’ajustement tarifaire à la lumière de la hausse des prix mondiaux des hydrocarbures. Le prix du baril de pétrole sur les marchés mondiaux ayant atteint le niveau de 70 dollars. Tandis que le budget de l’Etat 2021 a été préparé et approuvé sur une hypothèse de 45 dollars le baril ».

Il a fait observer que la différence des prix entre les hypothèses inscrites dans le budget 2021 et les prix actuels de pétrole est très large. Et que parmi les solutions et les orientations adoptées seraient notamment l’ajustement du tarif d’électricité.

Assurer les équilibres financiers

Le responsable a souligné la nécessité d’assurer les équilibres financiers, d’autant plus que le gaz est importé en devises. Et ce, en mettant en garde contre d’éventuelles coupures successives de l’électricité. A l’instar de plusieurs pays, en cas de perturbation de l’importation des quantités requises en gaz pour produire de l’électricité. Il a appelé les Tunisiens à accepter les ajustements du tarif de l’électricité. D’après lui, celui-ci ne serait pas exorbitant ou élevé.

Il a dans ce cadre évoqué l’augmentation du tarif de l’électricité qui va, de prime à bord, concerner toutes les catégories de consommation, dont quatre catégories seraient de moins de 100 kw/heure pendant un mois à plus de 500 kw /heure par mois à des moyennes variables.

Le responsable a prévu que pour la catégorie qui consomme moins de 100 kw/heure par mois, l’augmentation ne dépasse pas le 1 dinar. Il a notamment précisé que l’ajustement du tarif sera concentré sur la catégorie énergivore. Soit une potentialité de l’énergie électrique de 200 kw/heure par mois à un tarif de 176 millimes pour le kw/heure. Sachant que le nombre de clients appartenant à cette catégorie frôle les 2,5 mille clients.

Il a indiqué que le nombre de clients qui consomment moins de 100 kilowatts /heure par mois atteint 1 million. Quant à ceux qui consomment entre 300 et 500 kilowatt/heure, leur nombre a atteint les 500 mille. Pour ce qui est du nombre total de clients domestiques, il est environ de 4 millions.

Pour rappel, le dernier ajustement des prix remonte à juin 2019. Les mêmes prix ont augmenté le 1er septembre 2018 de 13%.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here