Foot – Amical : Les Aigles de Carthage malmenés par les Fennecs (0-2)

Foot

L’équipe de Tunisie  a complètement raté sa deuxième sortie en amical. Et ce, en début de soirée du vendredi au stade de Radès en s’inclinant devant l’Algérie (0-2), dans un match qui se présentait comme un vrai test pour les aigles de Carthage face aux champions d’Afrique en titre.

Les deux buts algériens ont été inscrits par Baghdad Bounjah à la 18e et Riadh Mehrez à la 28e.

La Tunisie qui avait remporté son premier match amical samedi dernier face à la RD Congo (1-0) grâce à un exploit individuel de Naim Sliti, semblait naïve lors de derby de ce vendredi qui l’opposait à des Algériens invincibles depuis 26 matchs et qui parvenaient même grâce à la victoire de ce soir à battre le record de 27 matchs sans défaites détenu jusque-là par la sélection ivoirienne.

Les Aigles de Carthage trop attentistes

Ce soir, devant des « Fennecs » organisés et bien en place, les Aigles de Carthage trop attentistes, manquaient cruellement d’automatismes et peinaient à construire leur jeu.

Les Algériens étaient supérieurs sur tous les plans et dans les différents compartiments profitants, notamment, du talent de leurs joueurs « stars » qui faisaient la différence à chacune des balles touchées.

Un premier avertissement intervenait dès la 12e par l’intermédiaire du sociétaire de Manchester city, Riadh Mehrez qui plaçait un bon et puissant tir que le portier tunisien Moez Hassen interceptait d’une belle parade.

Mais les coéquipiers de Sofien Feghouli ne tardaient pas à concrétiser leur domination. A la 18e, comme à l’entrainement, ce dernier adressait un bon ballon sur un coup franc à Youssef Belaili qu’il remettait de la tête à Baghdad Bounjeh qui, à l’intérieur de la surface de réparation tunisienne, ne laissait pas filer une si bonne occasion pour ouvrir le score.

Devant le désarroi des Tunisiens, la sélection algérienne se baladait et gagnait en confiance, parvenant sur un coup franc des vingt mètres tiré majestueusement par Mehrez à doubler la mise. Score à la pause : Deux buts à zéro pour les Verts.

À la reprise, le sélectionneur national lançait Hamza Rafiaa et Ali Maaloul à la place de Mohamed Ali Ben Romdhane et Oussama Haddadi.

Le match semblait dès lors plus équilibré. Maaloul offrait de la fraicheur et de l’intensité du jeu grâce à ses montées sur le flanc gauche, mais les quelques occasions créées restaient timides et sans grand danger pour le portier algérien Rais Mbolhi.

La pression des Algériens, qui affichaient une certaine baisse de forme, s’atténuait considérablement, mais cela ne semblait pas suffire pour les Aigles afin de revenir au score.

Et l’entrée en jeu de Seif Khaoui, Montassar Talbi et Seifeddine Jaziri n’avait pas permis aux Tunisiens de se montrer sous un meilleur visage, et même avec l’expulsion d’Adlène Guedioura, le jeu tunisien ne présentait pas de danger pour les protégés de Djamel Belmadi.

Les quatre minutes d’arrêt de jeu ajoutées par l’arbitre égyptien ne changeaient rien à la donne. Score final : deux buts à zéro pour l’Algérie.

Formation des deux équipes :

Tunisie : Moez Hassen, Oussema Haddadi (Ali Maaloul), Dylan Bronn (Montassar Talbi), Yassine Meriah, Mohamed Drager, Aissa Aidouni, Mohamed Ali Ben Romdhane (Hamza Rafiaa), Ellyes Skhiri, Naim Sliti (Hannibal Majbri), Anis Ben Slimane (, Wahbi Khazri (Seifeddine Jaziri).

Algérie : Rais Mbolhi, Youssef Atal, Rami Ben Sebaini, Aissa Mandi, Jameledine Ben Lamri, Haris Belkebla, Ramie Larbi Zarrouki (Adlène Guedioura), Riadh Mehrez (Rachid Ghezal), Youssef Belaili, Baghdad Bounjah (Islem Slimani), Sofien Faghouli (Mehdi Abid).

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here