Des pressions sur l’approvisionnement en différents produits agricoles provoquent une hausse des prix (Ministère du Commerce)

produits agricoles

Des pressions sur l’approvisionnement en différents produits agricoles, ont provoqué une hausse des prix.

Ces produits agricoles comprennent les tomates, les oignons et les poivrons.

Il est à noter que la hausse a commencé à partir de la deuxième semaine du mois de janvier 2021, selon des données du ministère du Commerce, d’où l’exécution d’un programmpe urgent de contrôle.

Selon ces données obtenues par l’agence TAP, ces pressions sont dues aux difficutés enregistrées au niveau de l’avancement de la saison agricole en raison des dommages ayant atteint une grande partie des récoltes dans les plus importantes zones de production des gouvernorats du Sahel, de Kairouan et Sidi Bouzid, vu des facteurs climatiques inappropriés, tel que le gel ou « jlida ».

Cette situation a provoqué, au cours de la dernière période du mois de janvier 2021, une hausse notable des prix au niveau des fermes, notamment pour ce qui est des tomates (2400 millimes le kg), des poivrons (3700 millimes le kg) et des oignons verst (1500 millimes le kg).

Les moyennes des prix de gros de la majorité des légumes ont ainsi connu une augmentation variant entre 3 et 32% en comparaison avec le mois de décembre 2020, particulièrement ceux des tomates (entre 22 et 28%), des poivrons doux (entre 7 et 13%), des piments (entre 20 et 32%) et des oignons verts (entre 14 et 17%).

Le ministère a indiqué avoir immédiatement agi afin de rationaliser les augmentations des prix. Ledit département a coordonné avec les structures publiques et professionnelles y afférent en vue de parvenir à des prix tenant compte du pouvoir d’achat du consommateur en plus de l’exécution d’un deuxième programme urgent de contrôle, à partir du 16 janvier 2021, dans la filière des légumes et fruits, aux plans central et régional.

Lutter le contre le monopole et la spéculation

Le département a souligné, qu’à la lumière des conditions exceptionnelles que la Tunisie traverse en raison de la pandémie du Covid-19, des remous sociaux, des impacts climatiques et des problématiques conjucturelles de la production, la réussite de ce programme nécessite la conjugaison des efforts de tous les intervenants.

Pour rappel, les services de contrôle économique ont assuré, au cours du dernier trimestre de l’année 2020, près de 124 mille visites d’inspection au cours desquelles plus de 17 mille infractions économiques ont été relevées.

Mettre fin à la progression des prix

Afin de faire face à la hausse des prix des produits de consommation, le gouvernement a adopté, au cours du conseil ministèriel restreint tenu le 28 octobre 2020, la mise en place d’un programme urgent d’intervention immédiate destiné à mettre fin à la progression des prix et à lutter le contre le monopole et la spéculation, ce qui a contribué à la baisse des prix.

Les données du ministère du Commerce précisent que l’exécution de ce programme a permis d’abaisser le taux d’inflation à 4,9% au cours des mois de novembre et décembre 2020 contre 5,4% en octobre 2020 et 6,1% en décembre 2019.

Pour dénoncer toutes les pratiques illicites, le ministère du Commerce indique un numéro vert suivant:80100191,  pour dénoncer les dépassements. Et ce dans les directions régionales du commerce ainsi que dans les différents gouvernorats de la République ou son siège central à Tunis.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here