Le SNJT appelle les médias à équilibrer les points de vue sur le terrain

SNJT

Le Syndicat national des journalistes tunisiens souligne son insatisfaction quant à la couverture de certains médias vis-à-vis des derniers événements. Tout en  estimant que les médias se sont limités à relayer uniquement les faits sécuritaires sans pour autant aller plus loin (notamment témoignages, version des faits…).

Le SNJT félicite les efforts des journalistes ayant permis de relayer des images fidèles à la réalité. Toutefois, il estime que la couverture médiatique n’était pas équilibrée, manquant ainsi d’objectivité et de neutralité. D’ailleurs, l’objectif étant de garantir le droit à l’information.

En outre, le syndicat des journalistes reproche à certains médias, publics et privés, de se contenter seulement de faits sur l’aspect sécuritaire.

Le SNJT veille à la déontologie du métier

Quant à l’analyse des faits, le syndicat reproche aux TV et aux radios d’avoir couvert superficiellement les événements. Et ce, en se contentant de la partie officielle des institutions sécuritaires.

Par ailleurs, le SNJT appelle au respect du code de déontologie du métier. Et ce, en garantissant un équilibre lors des couvertures médiatiques. Ce qui répondra aux attentes des Tunisiens où l’information est sacrée.

Par ailleurs, le Syndicat a salué le « professionnalisme » dont les journalistes ont fait preuve aussi bien pour les médias locaux qu’étrangers. Et ce, lors de la couverture des troubles à travers les régions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here