Industrie automobile : un pacte PPP pour créer 3000 emplois supplémentaires d’ici 2025

automobile

Le Ministère de l’Industrie, des énergies et des mines, la Tunisian Automotive Association (TAA), des représentants des ministères du Commerce, de l’Enseignement supérieur, de la Direction générale des douanes et de l’Agence allemande de coopération internationale (GIZ), se sont réunis afin de négocier une Pacte de Partenariat Public/Privé concernant l’industrie automobile.

La ministre Salwa Sghaier et le président de la TAA, Nabhen Bouchaala ont assisté à la réunion. La TAA a annoncé que le pacte vise à promouvoir le secteur de l’industrie automobile. Il fera passer les exportations de 7,5 milliards de dinars, en 2019, à 13,5 milliards de dinars d’ici 2025. Le pacte, selon la même source, fera progresser la valeur ajoutée à 48%. Enfin, la TAA a estimé qu’il contribuerait à la création de 3000 emplois supplémentaires d’ici 2025.

Le Pacte porte sur la compétitivité de l’industrie des composants automobile en Tunisie, à l’horizon 2025. Ce pacte se compose de cinq principaux axes. On cite: l’infrastructure; la logistique; le cadre législatif; la recherche et le développement; l’emploi et la formation. Le dernier axe n’est autre que la promotion de l’image de la Tunisie à l’étranger.

Selon la TAA, ces cinq axes sont les piliers d’une industrie économiquement stable. Ils permettront d’améliorer la compétitivité de la Tunisie en tant que producteur de composants automobiles.

Cette initiative touche l’un des secteurs les plus importants de l’économie tunisienne. Il englobe 280 entreprises industrielles dont 140 à participation étrangère et 65% totalement exportatrices. Ce secteur est doté d’un potentiel d’employabilité d’environ 90 000 emplois.

La TAA a estimé que l’industrie automobile tunisienne mise sur l’avenir avec la négociation du Pacte. Elle a insisté sur l’importance d’attirer de nouveaux investisseurs. Cette opération est possible par le développement de l’infrastructure industrielle et des technologies. Ceci permettra à la Tunisie de devenir un pôle régional et mondial de fabrication de composants automobiles. De même, la TAA a affirmé que les participants à la réunion se sont accordés sur l’importance de soutenir le secteur fortement touché par la crise découlant de la Covid-19.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here