Réduction de 12% du déficit de la balance d’énergie primaire

déficit énergétique - L'économiste maghrébin

Le déficit de la balance d’énergie primaire s’est réduit de 12%, pour atteindre 4,6 millions de tonnes équivalent pétrole (tep), au cours des 11 mois de 2020. Et ce contre un déficit de 5,2 millions de tep, au cours de la même période de 2019. Affirme le rapport mensuel de la situation du secteur énergétique du mois de novembre 2020.

Commentant le déficit, le rapport affirme que le taux d’indépendance énergétique s’est ainsi, amélioré, pour atteindre 43% contre 41% au cours de la même période de 2019, d’après la page Facebook du ministère de l’Industrie, de l’Energie et des Mines. Une baisse de 2% des ressources nationales en énergie est enregistrée, lors des 11 mois de 2020, par rapport à la même période de 2019.

Les ressources nationales en énergie ont atteint près de 3,5 millions de TEP. Et ce, à la fin du mois de novembre 2020, à cause de la baisse de la production nationale en pétrole brut.

Le rapport a fait ressortir une baisse de la demande globale sur l’énergie primaire de 8% par rapport à la même période de l’année précédente, pour atteindre 8,1 millions de tep, suite aux mesures prises pour lutter contre la pandémie du COVID-19, lesquelles ont influencé de manière directe la consommation de l’énergie. La consommation des produits pétroliers a baissé de 11% alors que la demande sur le gaz naturel a baissé de 5%.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here