L’Union africaine inflige une sanction de premier degré à la Tunisie

Union Africaine

Le ministre des Affaires étrangères, de la Migration et des Tunisiens, Othman Jerandi, indique que l’Union africaine a infligé une sanction de premier degré à la Tunisie.

Cette sanction consiste, en effet, en l’interdiction pour la Tunisie de prendre la parole lors des réunions de l’Union africaine; et ce, pour une période de six mois. En cause: le non paiement de sa contribution au titre de l’année 2020.

Ainsi, le ministre s’exprimait, ce mercredi, devant la commission des droits, des libertés et des relations extérieures du Parlement. Et ce, à l’occasion de la discussion du projet de budget du ministère pour 2021.

Dans ce sens, il précisait que la cotisation de la Tunisie s’élève à 18 millions de dinars. Tout en notant que la contribution de l’année 2020 a été réservée au paiement des arriérés de contribution.

Et le ministre de poursuivre: « Nous n’avons pas été en mesure de payer la contribution de l’année en cours. Le ministère des Finances n’a pas versé au département des Affaires étrangères les fonds complémentaires requis ».

Toutefois, le ministre relève que ce budget est totalement incompatible avec les programmes élaborés par le ministère des Affaires étrangères.

Car, M. Jerandi affirme que ce budget est entièrement consacré aux dépenses de fonctionnement. Il ne permet donc pas de réaliser les programmes prévus.

Parmi ces programmes, précise-t-il, le parachèvement de l’installation des locaux des missions diplomatiques tunisiennes à l’étranger. Comme l’acquisition de la résidence de l’ambassadeur en Algérie, pour un coût de 12 MD. De même que l’acquisition du siège du Consulat de Tunisie à Toulouse (France) pour un coût de 6,5 MD. En plus du projet de construction de l’ambassade de Tunisie et de la résidence de l’ambassadeur à Doha (Qatar). Et ce, pour un coût estimé à 10 MD.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here