Covid-19 : vers le contrôle de l’application du protocole sanitaire dans les commerces

commerces (2)

Une campagne nationale mixte pour le contrôle de l’application du protocole sanitaire anti-covid dans les commerces a été lancée. Et ce, à partir de ce vendredi dans les différentes régions du pays.

Cette campagne est organisée en partenariat entre les ministères de la Santé et du Commerce. Elle cible en effet des commerces comme les restaurants, les fast-food, les cafés, les grandes surfaces et les espaces de loisir.

anti-covidSamir Ouerghemi, directeur de l’hygiène du milieu et de la protection de l’environnement au ministère de la Santé a souligné que 14 équipes mixtes ont été mobilisées. L’objectif étant d’intervenir dans 45 régions des gouvernorats du Grand Tunis (Ariana, Tunis, Ben Arous et Manouba). Notons que 50 autres équipes ont été mobilisées dans les différentes régions du pays.

Le responsable a ajouté que cette campagne nationale vise à relever les infractions relatives à la conservation des denrées alimentaires. Et ce pour prévenir les intoxications notamment avec les températures élevées pendant la saison estivale.

19 points noirs d’intoxication alimentaire

Il a souligné que, depuis le mois de janvier 2020 jusqu’au 10 août, environ 19 points noirs d’intoxication alimentaire ont été enregistrés. Ce qui a causé 209 cas d’intoxication.

Selon la même source, tous les cas recensés été pris en charge et aucun décès n’a été signalé. Dans ce contexte, Ouerghemi a précisé que 21% des cas d’intoxication ont été enregistrés dans les espaces publics.

Par ailleurs, le responsable a noté un relâchement dans l’application du protocole sanitaire anti-covid mis en œuvre depuis le 4 juin 2020.

Il a, en outre signalé qu’avec la hausse du nombre de contaminations, il a été décidé de renforcer le contrôle. Et ce afin d’inciter au respect du protocole sanitaire et prévenir la propagation du coronavirus.

De son côté, le directeur de la qualité et de la protection du consommateur au ministère du Commerce, Kamel Bouhadida, a déclaré que cette campagne nationale vise à contrôler la qualité et la validité des produits mis à la vente.

Il a ajouté qu’en cas d’infraction (produits impropres à la consommation ou avariés, mauvaise conservation des aliments..), les dispositions et les lois en vigueur seront mises en œuvre. Notamment la loi 117 de 1992 du 7 décembre 1992 relative à la protection du consommateur.

Accompagnant l’équipe de contrôle dans sa visite d’inspection à El Manar 1, une journaliste de l’agence TAP a constaté un certain relâchement au niveau de l’application du protocole sanitaire. Nombre de commerçants et de consommateurs ne portaient pas de masque. Outre la mauvaise conservation de certains aliments.

Notons que l’équipe de contrôle a adressé des avertissements aux contrevenants et les produits avariés ont étés détruits.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here