Réduction du déficit commercial de 3596,7 MD, à fin juillet 2020 (INS)

Déficit commercial L'Economiste Maghrébin

Le déficit commercial s’est réduit, à fin juillet 2020, de 3596,7 millions de dinars. Et ce pour s’établir à un niveau de 7567,1 MD contre 11163,8 MD durant le même période de 2019, selon les données publiées mardi par l’Institut National de la Statistique (INS).

La réduction du déficit commercial fait suite à une baisse du niveau des exportations (-19,5%) et des importations (-23,2%), a expliqué l’INS.

D’après la même source, le déficit de la balance commerciale est expliqué en grande partie par celui enregistré avec certains pays, tels que la Chine (-3085,9 MD), la Turquie (-1166,4 MD), l’Algérie (-1206 MD), l’Italie (-434,3 MD) Et la Russie (- 572,8 MD).

En revanche, le solde de la balance commerciale a enregistré un excédent avec d’autres pays principalement, avec la France (2030,8 MD), l’Allemagne (626,7 MD), la Libye (613,4 MD) et le Maroc (197 MD).

Hors énergie, le déficit de la balance commerciale s’est réduit à 4908,3 MD, a indiqué l’INS, soulignant que le déficit de la balance énergétique s’est établit, quant à lui, à 2658,8 MD (35,1% du total du déficit) contre 4167,3 MD, durant la même période en 2019.

S’agissant du taux de couverture, il a gagné 3,5 points par rapport à la même période de l’année 2019 pour s’établir à 74% contre 70,5% durant la même période de l’année 2019.

Baisse des exportations de 19,5%, contre une hausse de 13,2%, au cours de la même période de 2019

Durant les sept mois de l’année 2020, les exportations ont enregistré une baisse de 19,5% contre une hausse de 13,2% durant les sept mois de l’année 2019.

Ils ont atteint le niveau de 21496,3MD contre 26703,4MD, durant la même période de l’année 2019.

La diminution des exportations concerne plusieurs secteurs. En effet, le secteur des textiles, habillement et cuirs a enregistré une contraction de -24%, celui des industries mécaniques et électriques (-25,4%), celui de l’énergie (-11,1%) et celui des mines, phosphates et dérivés (-4,5%).

En revanche, le secteur de l’agriculture et des industries agro-alimentaires a enregistré une hausse de 10,7%, suite à l’augmentation des ventes d’huiles d’olives (1505,6MD contre 866,3MD).

Les exportations tunisiennes vers l’union européenne (73,3% du total des exportations) ont diminué de 20,9%.

Cette baisse est expliquée, d’une part, par la baisse des exportations vers certains partenaires européens, tels que la France (- 29,6%), l’Allemagne (-27,4%) et l’Italie (-16,9%).

Cependant les ventes ont enregistré une hausse vers d’autres pays notamment avec l’Espagne (+40,4%) et avec la Grèce (+2,5%).

Pour ce qui est des pays arabes, les exportations ont diminué avec l’Algérie (-37,7%), avec l’Egypte (-18,8%), avec le Maroc (-25%) et avec la Libye (-16,5%).

Baisse des importations de 23,2%

Les importations ont enregistré une baisse de 23,2%, contre une hausse de 12,9%, durant les sept mois de l’année 2019.

En valeur les importations ont atteint 29063,4MD, contre 37867,2MD, durant la même période de l’année 2019.

La baisse des importations est due essentiellement à la baisse enregistrée au niveau des importations des biens d’équipement (-29,8%), des matières premières et demi produits (-22,6%), des biens de consommation (-20,7%) et de l’énergie (-29,6%), sous l’effet de la diminution des achats des produits raffinés (2055MD contre 3533,8MD) et de gaz naturel (1411,1MD contre 2112,8MD).

Les importations en provenance de l’UE (48,6% du total des importations) ont enregistré une baisse de 28,9% pour s’établir à 14127, 7MD. Les importations ont diminué de 34,1% avec la France et l’Italie et de 29,5% avec l’Allemagne.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here