Covid-19 : la situation est sous contrôle mais la vigilance reste de mise

Coronavirus - l'économiste maghrebin

« La situation sanitaire est encore sous contrôle mais la vigilance et le respect du protocole sanitaire sont obligatoires pour éviter le pire. Surtout que la pandémie du coronavirus reprend de plus belle dans plusieurs pays ». C’est ce que souligne mercredi Mohamed Habib Kechaou, ministre de la Santé par intérim.

Lors d’une conférence de presse tenue au siège du département à Tunis, un mois après la réouverture des frontières et la levée du confinement total, le ministre a mis en garde contre le relâchement et le non-respect du protocole sanitaire relatif à la Covid-19 dans plusieurs endroits. Y compris à l’aéroport où les consignes sanitaires doivent être appliquées avec beaucoup de rigueur. Avec par exemple l’interdiction de l’entrée des non voyageurs à l’aéroport pour limiter les contacts avec d’éventuels cas importés.

Le ministre a fait savoir que la stratégie de riposte au coronavirus pendant la période à venir consiste à cohabiter avec ce virus. Et ce, tout en assurant la protection des citoyens; notamment les personnes âgées et tous les sujets à risque.

« La situation actuelle du pays ne nous permet plus de décréter une nouvelle fois un confinement total ou la fermeture des frontières. On doit donc tout faire pour nous protéger de ce virus par de simples gestes barrières », prévient-il.

M. Kechaou a promis qu’un bulletin d’information sera dorénavant publié. Une conférence de presse sera aussi organisée chaque mercredi pour informer les Tunisiens de l’évolution de la situation. Il a appelé tous les corps de contrôle à faire leur travail. Et ce, pour veiller au respect du protocole sanitaire relatif à la Covid-19.

Le ministre a ajouté qu’un conseil des ministres se tiendra demain. Le Conseil devra en effet décider des sanctions. Celles-ci seront infligées à toute personne qui ne respecte pas les recommandations sanitaires dont essentiellement le port du masque.

Avec TAP

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here