Qalb Tounes appelle le chef du gouvernement à ne pas se mêler des travaux de la commission d’enquête

Qalb Tounes

Le parti  Qalb Tounes est revenu sur la création d’une commission d’enquête sur le conflit d’intérêts.

Qalb Tounes  via son communiqué  dénonce les campagnes de  dénigrement à son encontre. Selon lui, il estime que  certains partis au pouvoir et certains blocs pro-gouvernementaux tentent d’utiliser certains  anciens dissidents du parti  comme un outil flexible pour fabriquer de faux intérêts dans une misérable tentative de saper la réputation du chef de la commission d’enquête, à savoir Iyadh Elloumi . Ainsi que  la crédibilité des travaux de la Commission. « Ce sont des méthodes subalternes que nous avons abandonnées », mentionne le communiqué.

Le parti Qalb Tounes appelle le chef du gouvernement à ne pas se mêler des travaux de l’enquête et de s’abstenir de toute entrave.

Rappelons que la mise en place de la commission d’enquête parlementaire sur la situation du conflit d’intérêts et de suspicion de corruption vise le chef du gouvernement.

De ce fait, la commission  préparera un rapport qu’elle soumettra au bureau de l’ARP. Elle devra également le présenter en séance plénière pour discussion, conformément à l’article 100 du règlement intérieur du Parlement.

Rappelons que le travail de la commission retiendra l’intérêt de l’opinion publique car ses résultats seront décisifs pour le paysage politique, lit-on dans un communiqué du parlement.

Par ailleurs, la création de cette commission d’enquête s’inscrit dans le cadre de la décision prise le 4 juillet par le bureau du parlement. Et ce, après avoir examiné, le 25 juin dernier, une demande déposée à cet effet. Conformément à l’article 60 de la Constitution et l’article 98 du règlement intérieur du Parlement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here