Coronavirus: un bouclier génétique a-t-il protégé le Sud de l’Italie?

italie-Coronavirus-Antonio-Giordano

Antonio Giordano, biologiste moléculaire italo-américain implanté aux États-Unis, soutient la thèse qu’un bouclier génétique aurait pu protéger le Sud de l’Italie. Et ce, du tsunami de Covid 19 qui a balayé les régions du Nord.

Ce chercheur italo-américain est le coauteur d’un article publié dans « Frontiers Immunology« .

L’expert avait expliqué aux médias italiens qu’une étude très importante est menée aux USA. Intitulée  » Covid-19 et mortalité élevée en Italie: n’oublions pas la sensibilité génétique « .

Elle soutient qu’un «bouclier génétique» aurait agi comme un bouclier anti-coronavirus dans le Sud de l’Italie. Alors qu’un tsunami Covid-19 a balayé les régions du Nord.  

Toutefois, le chercheur préfère être prudent et ajouter : « L’hypothèse doit être validée avant de tirer certaines conclusions, mais elle est déjà fondée sur des bases scientifiques solides  » .

Ainsi l’interaction entre l’ADN et l’environnement est l’un des facteurs clés qui ont contribué à dresser la carte de la nouvelle épidémie de coronavirus en Italie.

De plus, l’étude soulève l’hypothèse que le virus a circulé bien avant le blocus national. Puisque les régions du sud ont connu des taux d’infection beaucoup plus faibles. Et ce, malgré la migration massive qu’ont connue ces régions avant le confinement national.

Alors une question se pose, la Tunisie a t-elle eu un bouclier génétique pour la protéger de la Covid-19  ?

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here